Assemblée Générale 2020

Assemblée Générale 2020

         Elle s’est donc tenue le 20 septembre au pied du château et a rassemblé 17 personnes, ce qui  a permis d’atteindre le quorum compte tenu des 18 pouvoirs reçus.

 Rapport moral.

         Le président a constaté que si la pandémie avait conduit à la suppression de certaines manifestations, elle n’avait pas altéré le dynamisme de l’association qui a reçu de nouvelles adhésions et a poursuivi activement les études nécessaires au lancement de nouveaux travaux. A ce sujet, il a renouvelé son souhait de voir un jour la tour sud retrouver sa toiture initiale malgré les réserves de la DRAC sur ce sujet.

         En matière de travaux, Jacques se félicite que nous ayons pu, grâce à la souscription Ulule, aux subventions de l’État et de la région Occitanie complétées par un emprunt auprès du crédit agricole comme relais de trésorerie, réaliser dans d’excellentes conditions financières la plus importante tranche de travaux depuis la création de l’association  (90 000€) . L’attribution, après une très longue procédure, de fonds européens a permis d’atteindre le taux maximum de 80 % de subvention  pour l’opération.

L’assemblée Générale

         Pour les travaux futurs, une réunion en octobre 2019 avec l’architecte, Stéphane Thouin, avait permis de définir un programme de travaux portant sur l’aménagement interne de la tour sud et le rétablissement de la porte est. Nous avons pu obtenir de la DRAC une subvention de 50% sur les études  d’avant projet et un marché de maîtrise d’œuvre  a été signé avec l’architecte en mai dernier. Claude et Jacques doivent rencontrer l’architecte en septembre pour faire le point sur l’avancement de ces études.

            Malgré l’effritement de la cohorte des pionniers, le nombre d’adhérents a pu se maintenir grâce au recrutement de trois nouveaux cette année, un généreux habitant du village, un bordelais dont le père avait appartenu à l’association il y a quelques années ainsi que la petite fille d’un adhérent de Casteljaloux.

         En matière de communication, l’association est toujours active avec la mise à jour régulière du site Web, réalisée par Bernard et Claire et grâce à la diversité des brochures qu’elle diffuse. Bernard, qui en est le principal rédacteur, vient de publier un véritable livre (150 pages) sur l’histoire du village de Lagardère, qui a suscité un grand intérêt de la part de plusieurs habitants. Il est en vente au prix de 10 € plus les frais d’envoi (s’adresser à Jacques).

         La liste des gadgets s’est enrichie de « mugs » marqués de l’écusson Lagardère vendus au prix de 7 € ; le stock de gourdes a été renouvelé. Grand succès des timbres à l’effigie du château (15 € le carnet de 10) consacré par une commande de la mairie de Lagardère pour la correspondance de la commune.

Rapport financier

Le trésorier, Jacques, présente les résultats financiers de l’exercice 2019.            

         En 2019 nous avons enregistré les mouvements suivants (en euros) :

Dépenses

Frais générauxAchat de gadgets et vinRepas AG et diversTravaux
entretien
Travaux grosses réparationsdiversTotal
744,311623,021 329,074 629, 53078515,86

Recettes

Cotisa-
tions
Appel de fonds tavauxVente de gadgets et vinsRepas Subventions Donset produits financiersTotal
2 1903 9172 611138741 052, 511 105, 0051762,5

(ces chiffres ne tiennent pas compte de l’emprunt de 30 000 € contracté en avril 2019 pour assurer la trésorerie des travaux et remboursé en avril 2020)

Solde négatif : – 27 358, 35 €

            L’exercice 2019 correspond à une année exceptionnelle puisqu’il a vu l’incidence, entre  octobre 2018 et mai 2019 de la réalisation de la plus importante tranche de travaux jamais réalisée (environ 90 000 €). Les paiement ont été effectués entre décembre 2018 et juin 2019. Les subventions de l’État et de la Région ont été reçues entre octobre 2018 (avance) et août 2019, celle des fonds européens seulement en juin 2020.

            Sur le plan des dépenses et des recettes ordinaires, l’exercice 2019  reste dans la moyenne : les frais généraux, limités au strict minimum, (achat de fournitures de bureau et frais de timbre) sont au plus bas. Les recettes (cotisations, appels de fonds pour les travaux, dons) ont été inférieures à celles de l’année 2018, année de la souscription Ulule, mais du même ordre que les années précédentes.     

         Sachant que la situation de l’association au 01/01/2019 était positive au niveau de 26 893 €, le solde débiteur  au 31/12/2019 s’élève à 465 €.  Il est reporté au 01/01/2020.

         Nous proposons de reconduire pour 2021 les montants de cotisations en vigueur soit 25 € pour une personne seule et 35 € pour un couple ou une famille.

         Il est rappelé aux nombreux retardataires que l’association a besoin de  la cotisation de chacun, ne serait-ce que comme témoignage de solidarité et d’attachement au château.

         Le versement (cotisation + participation aux travaux ) peut être effectué par chèque adressé au trésorier  mais aussi par virement sur le compte de l’association :

         FR76  1690 6003 1041 0023 0414 407

         Le rapport moral ainsi que le rapport financier sont approuvés à l’unanimité.

         Renouvellement des administrateurs

         Les mandats d’Isabelle, Hélène, Guy et Jacky viennent à expiration. Les intéressés souhaitent poursuivre leur activité au sein du conseil qui n’a reçu aucune autre candidature.

 L’assemblée générale approuve le renouvellement de leur mandat.     

         Questions diverses. 

 a) Enchères .

Des tableaux réalisés par Joëlle Hurstel auraient dus être mis aux enchères mais le temps limité et le petit nombre de présents ont conduit à différer l’opération et à lancer une procédure par internet en profitant de la diffusion du présent bulletin.

b) Rencontre avec  l’architecte

         Claude et Jacques ont rencontré le 29 septembre en son agence d’Agen notre architecte Stéphane Thouin chargé de l’avant projet des futurs travaux prévus, soit l’aménagement intérieur de la tour sud ainsi que la restauration de la porte est.          

L’association ayant émis des doutes lors d’échanges précédents sur l’opportunité d’un escalier métallique en colimaçon pour desservir les niveaux créés dans la tour sud, l’architecte a présenté diverses variantes avec un escalier en bois, ou avec une structure métallique et platelage bois, qui pourrait être situé soit dans l’angle nord est de la tour sud, soit dans l’angle sud est de la salle centrale. De nombreuses questions ont été évoquées portant sur la nature des planchers (bac acier ?),  l’évacuation des eaux pluviales, l’éclairage.

Quant à la restauration de la porte est, S. Thouin craint que le dégagement des structures de la porte tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du château, ne nécessite des études archéologiques coûteuses. En conclusion, l’architecte est invité à poursuivre ses études sur les bases proposées et les participants décident de se retrouver pour faire le point à Lagardère le 3 novembre avant de solliciter un rendez-vous avec la DRAC pour lui soumettre  le résultat des études.


 
Façade ouestFaçade est
Le château en septembre 2020

À propos de l’auteur

Lagardère administrator

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.