Assemblée Générale de 2004

Assemblée Générale de 2004

Compte rendu de l’assemblée générale du 8 août 2004

L’Assemblée générale du 8 août 2004 s’est tenue à Toumieu en présence de 68 adhérents, et compte tenu des pouvoirs reçus, l’assemblée a pu valablement délibérer avec l’ordre du jour prévu sur la convocation.

Rapport Moral

A – Activités

  • La journée du Patrimoine fin septembre 2003 a permis d’accueillir sur le site un public assez nombreux et intéressé par notre château,
  • Le repas des Parisiens : s’est déroulé le 24 janvier 2004 où une quinzaine de convives se sont retrouvés à la Brasserie « l’Européen »,
  • Le repas des Girondins : s’est déroulé le 13 mars 2004, à Martillac, (village cher au cœur de Francis puisque c’est celui de son enfance) 17 convives se sont retrouvés au restaurant « le Pistou ». A cette occasion, un conseil d’administration a été réuni puisque la plupart des membres du bureau étaient présents ; Jacques a fait le point sur les travaux du château, et Jean-Jacques sur la généalogie,
  • Certains contacts ont été pris par Jacques et Claude dans le courant de l’année avec différentes autorités (Etat et Région), susceptibles d’aider au financement des travaux de restauration du château,
    Afin d’éviter des intrusions indésirables dans le château, une grille en fer forgé a été installée en guise de porte d’entrée en juin dernier,
  • Le 27 juin a eu lieu sur place la « journée d’entretien d’été », A cette occasion, une petite réunion de bureau s’est tenue afin de faire le point, entre autres, sur les travaux.
  • Les travaux d’entretien sont réalisés, comme prévu, par l’association de réinsertion « REGAR » d’Auch, Ils sont effectués avec beaucoup de soins, ce qu’ont pu constater nos adhérents qui se retrouvent régulièrement sur place au printemps, en été, et à l’assemblée générale,
  • Lors de l’apéritif qui suivit l’A.G, 2003, il a été évoqué avec le propriétaire du terrain côté EST, Monsieur BRUCHOT, le rachat d’une partie de son terrain, afin d’envisager à l’avenir de pouvoir « tourner » plus facilement autour du château, notamment avec des engins de travaux, mais également pour l’esthétique du site, Nous proposons donc à l’AG, 2004 de mandater le bureau pour entamer les négociations en vue de cette acquisition (motion adoptée par l’A.G),

B – Travaux

  • Les travaux de consolidation: certains travaux ont été faits avant 2002 sur des financements un peu occasionnels, et depuis 2002, les travaux sont réalisés dans le cadre de l’étude de l’architecte des Bâtiments de France, qui a établi un programme complet de restauration par tranches.Dans le cadre de ce programme, nous avons obtenu des financements au titre de 2001 qui ont permis de réaliser les tirants de la tour Sud et la consolidation du mur Est. Ces travaux ont été effectués durant l’été 2002. Au titre du programme 2003, nous avons obtenu une subvention de l’Etat pour la consolidation de la tour Nord-Est (le pigeonnier) et au titre du programme 2004, nous avons obtenu le financement de la consolidation du mur Nord.Ces 2 dernières tranches de travaux étant très liées entre elles, l’architecte a préféré les regrouper pour lancer un appel d’offres qui a fait l’objet d’un dossier établi en juillet 2004. Leur montant total s’élève à 86 300 €uros. Sur ce montant, l’Etat en finance 50 %, nous avons par ailleurs obtenu de la région un financement de 15 % ; le FEDER a décidé de financer à concurrence de 20 % la tranche 2003, et n’a pas encore répondu pour la tranche 2004. La part de l’association sur ces travaux sera à verser au milieu de l’année 2005 et les perspectives de trésorerie actuelle permettront d’honorer les financements demandés.
  • Les travaux de reconstitution du pigeonnier et de réparation du mur Nord, financés par les programmes 2003 et 2004 de l’Etat, ont donc fait l’objet d’une consultation d’entreprises par la Conservation Régionale des Monuments Historiques de Toulouse. Les plis ont été ouverts, une entreprise a été choisie et les travaux devraient commencer avant la fin de l’année à une date à fixer vers la mi-octobre lors d’une réunion qui rassemblera l’entreprise, l’architecte en chef des M.H., la Conservation et nous-mêmes.

C – Communication

  • Le site Internet de l’association : vient d’être remanié et actualisé de façon à le rendre encore plus convivial et pratique d’accès. Grâce au concours de Bernard et de Claire Moreau, il intègre de nombreux nouveaux éléments sur l’association (objectifs, fonctionnement, conseil d’administration, modalités d’adhésion, activités diverses) sur le village de Lagardère, sur le château de Lagardère (historique, architecture), sur le nom de Lagardère (étymologie, toponymie, répartition géographique), et sur la filmographie ayant pour sujet le personnage du Bossu.
  • La brochure générale : réalisée par Jean-Jacques d’Ychoux, présentant les 10 ans de l’association en 40 photos en couleur, regroupant une étude historique et archéologique, l’avant-projet de restauration du château, ainsi que les résultats à ce jour des recherches généalogiques des membres, est toujours en vente sur commande auprès de Jean-Jacques au prix de 20 €uros. frais d’envoi compris.

D – Activités diverses

  • Les travaux généalogiques réalisés par J.J. d’Ychoux, se poursuivent par la recherche des descendants du couple Jean LAGARDERE et Jeanne DUBOYE, unis à CUDOS en 1710. De nouveaux cousins ont été découverts parmi les membres de notre association. On envisage toujours de réaliser une « cousinade » afin de regrouper ces fameux descendants autour d’un buffet campagnard, mais la logistique de cet événement est assez lourde à programmer (plus de 600 invitations à lancer !). Cette cousinade nous permettrait, outre de passer un moment convivial, également de « regonfler » les effectifs de l’association.
  • Il est rappelé à ceux qui ne l’ont pas encore fait qu’ils peuvent adresser à Jean-Jacques, leur état civil ou mieux, celui de leur plus ancien ancêtre connu, car des recherches individuel/es peuvent être faites à la demande.
  • Petite anecdote : Brigitte et Marie-Laure ont eu l’occasion d’effectuer une mission « culturo-humanitaire » en Estonie et donc de faire connaître aux autochtones le nom des Lagardère.

Rapport Financier

Le rapport financier (simplifié) nous est présenté par Francis.

Du 1er janvier au 31 décembre 2003 :

    • recettes 17447,25 €
    • dépenses 31095,19 €
    • déficit de 13 647,94 €, évidemment dû au paiement de 27440,82 € pour les travaux finis en 2002, au titre desquels nous avons reçu une subvention de 8 232,25 € du Conseil Général.

Compte tenu des 19 519,43 € en caisse au 1er janvier 2003, l’exercice s’est donc achevé avec un solde créditeur net de 5 871,49 € (19519,43 – 13 647,94), reporté sur 2004.

Du 1er janvier au 5 août 2004, date où les comptes ont été arrêtés pour leur présentation à l’A.G. du 08/08/04,

    • nous avons encaissé 17 269,67 € dont une subvention de 11 744,67 € des fonds Européens,
    • et dépensé 2 227,66 €,
    • soit un solde créditeur de 15 042,01 €, qui s’ajoute au report de 5 871,49 €.

La trésorerie présente donc un solde positif net de 20913,50 C (5871,47 + 15042,01) représenté en caisse par 7665,62 C au C.A. et 13247,88 C à La Poste.
Cette situation est convenable. Etant donné les subventions attendues, et avec les participations à recevoir des adhérents, la nouvelle tranche de travaux envisagée au dernier trimestre 2004 pourra être financée sans trop de difficulté.

A ce jour : il reste 27 foyers qui n’ont pas versé leurs cotisations et participations 2004. Parmi eux, 4 ont aussi oublié 2003 ; ces derniers seront donc considérés comme démissionnaires au 31-12-2004, s’ils n’ont pas régularisé leur situation, ce qui sera évidemment regrettable pour notre grande famille de »cousins et associés ».

Les retardataires sont donc invités à se mettre à jour dès que possible, et surtout avant la fin de l’année, étant rappelé que le montant des cotisations est toujours fixé à :

  • 16 €uros pour les foyers d’un seul membre ;
  • 32 €uros pour les couples ou familles avec enfant(s) ;

La participation aux travaux est, par foyer, de :

  • 16 €uros au minimum ;
  • 32 €uros conseillés ; libre et sans limite au-delà.

CE RAPPORT A ETE ADOPTE A L’UNANIMITE

A noter : Il est indispensable, pour la bonne tenue du fichier, que tous les adhérents indiquent spontanément toutes modifications les concernant (changement d’adresse etc.), pour éviter que des bulletins d’informations ne soient adressés à des adhérents déménagés ou même décédés depuis plusieurs années.

3. Renouvellement des membres du bureau

Conformément aux statuts de l’association, trois membres du Conseil d’Administration doivent être renouvelés tous les 2 ans. Il s’agit de Claude (vice-président), Bernard et Pierre. Ces derniers sont candidats à leur propre succession. Au 8 août, aucune autre candidature ne s’étant manifestée, les 3 membres sortants ont été réélus à l’unanimité.

4. Questions diverses

  • Comme nous en avons pris l’habitude depuis 2 ans, nous proposons à l’assemblée après le repas, une vente aux enchères des ouvrages réalisés par les adhérents « artistes ». Cette année, nous avons mis en vente une superbe table d’extérieur en béton avec plateau en marbre offerte par notre cousin Pierre de LUDON (33290). Cette œuvre n’ayant pas trouvé acquéreur, elle a été conservée et remisée dans l’enceinte du château.
  • Comme à l’accoutumée, la boutique de l’association a été ouverte au cours du repas, les participants ont pu s’approvisionner en cartes postales (nouvelle édition proposée d’après une photo réalisée en 2003 de la façade Nord-Est), porte-clés, T-shirts personnalisés avec le logo et le slogan de l’association, ainsi qu’en vin du Domaine de Vignerac de notre cousin Jacky de Casseuil (33190).

L’ordre du Jour étant épuisé, l’assemblée s’est levée et les participants sont passés à table pour le traditionnel repas gascon.

Les dernières nouvelles

Pour la journée du patrimoine du dimanche 19 septembre, sept membres de l’association, dont le Président, se sont retrouvés sur le site dès 10 heures du matin pour accueillir les visiteurs. Le temps est resté maussade toute la journée (pluie le matin, grisaille et vent dans l’après-midi) et la fréquentation est restée modeste, bon nombre de visiteurs potentiels ayant sans doute préféré découvrir des monuments où le « clos et le couvert » étaient assurés.
Une quinzaine de personnes se sont présentées, d’origines très diverses, depuis des Bretons en balade dans le Gers jusqu’à un jeune voisin de Beaucaire venu à vélo. Tous ont été très intéressés par le but de l’association et nous ont vivement encouragé à poursuivre.

Le mot de la fin…

Le prochain bulletin qui sera diffusé début janvier 2005, vous informera de la situation des travaux évoqués ci-dessus.
En attendant, le Conseil d’Administration vous souhaite à tous d’agréables fêtes de fin d’année,
et à l’année prochaine !
le bureau

Laisser un commentaire