Géographie

ParLagardère

Géographie

Les lieux appelés LAGARDERE

1 – Selon les références de l’Institut Géographique National :

Dans le Gers on trouve, outre la commune et son château :

  • un « bois de Lagardère » dans la commune de Bétous, au sud ouest d’Aignan (au XVIII° siècle il y avait une maison indiquée « Laouardère » sur les cartes,
  • un domaine de Lagardère dans la commune de Montégut, près d’Auch,
  • une maison appelée Lagardère dans la comune de Laveraët, au nord est de Marciac, mais au XVIII° siècle, elle s’appelait « Berdoulat ».
  • une maison appelée Lagardère dans la commune de Sarragachies, à la limite sud-ouest du département, mais au XVIII° siècle elle était appelée La Pigna

Dans les Landes

  • les ruines d’une maison dans la commune de Pissos, sur la route de Biscarosse
  • une maison dans la commune de Donzacq
  • un bois de Lagardère, dans la commune de Geloux

En Gironde

  • un hameau dans la commune de Bazas, à l’ouest, sur la route de Préchac,
  • une maison dans la commune de Cours les bains

Dans le Lot et Garonne

  • un hameau de Lagardère dans la commune de Caumont sur Garonne

Enfin dans les Hautes-Pyrénées, le pic de Lagardére, fait la frontière avec l’Espagne…
(à partir du nom du résistant Francis Lagardère)

2 – Selon les Archives départementales du Gers :

  • Lieux-dits des communes actuelles de Betous, Labrihe, Marguestau, Mauroux, Montégut, Sempesserre.
    on trouve la variante Lagouardère à Blaziert, Cravencères, Fustérouau, Panjas, Roquelaure.
  • Sous l’Ancien Régime, il y avait, dans les pays d’Armagnac trois communautés (paroisses) de ce nom : la commune actuelle de Lagardère, Lagardère-Saint-Mont, absorbé par Labarthète, et Lagardère-Betous, qui n’est plus qu’un nom de bois dans la commune de Betous.
  • Les familles LAGARDERE ont pu tirer leur nom de ces localités, mais ont aussi pu être à l’origine de leurs noms. Ainsi à Sarragachies, et à Lavéraët, les lieux-dits actuels Lagardère portaient d’autres noms au XVIII° siècle.

Laisser un commentaire