les lieux

les lieux

Il y a plusieurs lieux dénommés LAGARDÈRE dans le sud-ouest.

Il n’y a en France qu’une commune de ce nom : c’est le village où est situé le château. Lors de la création des communes et des départements en 1791, il y en avait une autre : Lagardère-Saint Mont, dans le sud-ouest du Gers, près de Riscle. En 1822, elle a été rattachée à la commune de Labarthète, et son nom même a disparu des cartes IGN.

Il semble que ces localités correspondent à des postes stratégiques, situés en hauteur, et permettant de surveiller le voisinage, ou à des pâturages ou « bois gardés », interdits au pacage des troupeaux, alors plutôt dans les vallées.

En France l’Institut Géographique National (IGN) trouve 12 lieux dénommés Lagardère : 

  • 5 dans le Gers,
  • 3 dans les Landes,
  • 2 en Gironde,
  • 1 dans le lot et Garonne,
  • 1 dans les Hautes-Pyrénées.

Les lieux appelés LAGARDERE

1 – Selon les références de l’Institut Géographique National :

Dans le Gers on trouve, outre la commune et son château :

  • un « bois de Lagardère » dans la commune de Bétous, au sud ouest d’Aignan (au XVIII° siècle il y avait une maison indiquée « Laouardère » sur les cartes),
  • un domaine de Lagardère dans la commune de Montégut, près d’Auch,
  • une maison appelée Lagardère dans la comune de Laveraët, au nord est de Marciac, mais au XVIII° siècle, elle s’appelait « Berdoulat ».
  • une maison appelée Lagardère dans la commune de Sarragachies, à la limite sud-ouest du département, mais au XVIII° siècle elle était appelée La Pigna

Dans les Landes

  • les ruines d’une maison dans la commune de Pissos, sur la route de Biscarosse
  • une maison dans la commune de Donzacq
  • un bois de Lagardère, dans la commune de Geloux

En Gironde

  • un hameau dans la commune de Bazas, à l’ouest, sur la route de Préchac,
  • une maison dans la commune de Cours les bains

Dans le Lot et Garonne

  • un hameau de Lagardère dans la commune de Caumont sur Garonne

Enfin dans les Hautes-Pyrénées, le pic de Lagardére, fait la frontière avec l’Espagne…
(à partir du nom du résistant Francis Lagardère)

2 – Selon les Archives Départementales du Gers :

  • Lieux-dits des communes actuelles de Betous, Labrihe, Marguestau, Mauroux, Montégut, Sempesserre.
    on trouve la variante Lagouardère à Blaziert, Cravencères, Fustérouau, Panjas, Roquelaure.
  • Sous l’Ancien Régime, il y avait, dans les pays d’Armagnac trois communautés (paroisses) de ce nom : la commune actuelle de Lagardère, Lagardère-Saint-Mont, absorbé par Labarthète, et Lagardère-Betous, qui n’est plus qu’un nom de bois dans la commune de Betous.
  • Les familles LAGARDERE ont pu tirer leur nom de ces localités, mais ont aussi pu être à l’origine de leurs noms. Ainsi à Sarragachies, et à Lavéraët, les lieux-dits actuels Lagardère portaient d’autres noms au XVIII° siècle.

noms de rues

Il est difficile de recenser les noms de rue qui portent ce nom en France, on peur néanmoins signaler :

-Le pont Jean-Luc Lagardère, à TOULOUSE (Haute-Garonne) 31000

-le chemin de Lagardère, à GONDRIN (Gers) 32330

-le chemin de Lagardère à LAVERAËT (Gers) 32230

-le chemin Maurice Lagardère, à BORDEAUX (Gironde) 33000, près du Lac,

-l’avenue Gauthier Lagardère, au BOUSCAT (Gironde) 33110

-la rue Lagardère, à BAZAS (Gironde) 33430

-la rue Louis Lagardère à SAINT LOUIS DE MONTFERRAND (Gironde) 33440

la route de Lagardère, à GELOUX (Landes) 40090

-le chemin de Lagardère à DONZACQ (Landes) 40360

-l’avenue Lagardère, à NANTES (Loire Atlantique) 44000, courte impasse près du parc de Bottière-Chénaie

-la rue de Lagardère à PAU (Pyrénées atlantiques) 64000

-la rue Jean-Luc Lagardère, à TARBES (Hautes Pyrénées) 65000, entre la rocade sud-ouest et la « Pyrénéenne »

-l’avenue Francis Lagardère, à LOURDES (Hautes Pyrénées) 65100

À propos de l’auteur

Lagardère administrator

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.