Archives de l’auteur Lagardère

bulletin de janvier 2020

Le 25 janvier 2020

Chers cousins, chères cousines

Nous sommes encore en début d’année, et il n’est pas trop tard pour adresser à chacun d’entre vous nos vœux les plus chaleureux, en les souhaitant efficaces … Que 2020 vous garde en bonne santé et vous apporte de grandes satisfactions personnelles, familiales et professionnelles.

Qu’après 2019, marquante par l’importance des travaux achevés, la nouvelle année soit belle pour l’association par la richesse des études sur l’avenir du château, qu’elle voit se poursuivre le renouvellement indispensable des effectifs et qu’elle soit l’objet d’une participation active d’un grand nombre d’adhérents.

LES TRAVAUX.

L’année 2019 a vu l’achèvement des travaux de consolidation de la tour sud. Il s’agit de la tranche de travaux la plus importante jamais réalisée (plus de 90 000 €) et l’ensemble de l’édifice est désormais parfaitement sécurisé. Contrairement à la dénomination cadastrale, on peut dire qu’il s’agit désormais de vestiges et non de « ruines ». En accord avec la Drac nous prévoyons d’organiser au printemps une inauguration de ces travaux.

Il reste évidemment du travail et le bureau a lancé des réflexions avec Stéphane Thouin, l’architecte en chef des monuments historiques, pour préciser les nouvelles tranches de travaux à réaliser . Nous nous sommes inspirés pour cela, de l’étude d’avant-projet général réalisée en 1999 par Stéphane Thouin, qui avait déterminé 14 tranches de travaux dont 11 ont été réalisées. Les trois dernières sont les suivantes :

en été 2019, face ouest

en été 2019, face est
  • l’aménagement interne de la tour Sud avec la réalisation d’un plancher au niveau du 2ème étage permettant à la fois la mise hors d’eau de la tour, et la suppression des tirants de consolidation visibles sur les façades Est et Ouest (partie Sud).
  • le dégagement des sols intérieurs. Il a été réalisé dans la salle centrale par nos propres moyens et en partie dans la salle Nord, à l’occasion de fouilles menées par des étudiants. Il faut achever le déblaiement de cette salle.
  • la restauration de la porte Est avec son système de relevage.

Le 29 octobre 2019, Claude, Jacques et Vincent ont rencontré Stéphane Thouin en son agence à Agen et ont décidé de lancer les travaux suivants :

a) Pour la tour Sud :

  • reconstitution d’un premier niveau à la hauteur du premier niveau primitif ;
  • reconstitution d’un plancher-couverture à la hauteur du second niveau ancien. Cette couverture serait accessible par un escalier en hélice, desservant évidemment le premier niveau et protégé au deuxième niveau, par une structure à préciser. Le toit terrasse ainsi réalisé, constituerait une sorte de belvédère accessible aux visiteurs. Pour permettre la vue sur l’horizon vers l’Est, une passerelle de largeur suffisante, surélevée par rapport à la terrasse et accessible depuis l’escalier, pourrait courir le long du mur Est, à la hauteur suffisante.

Cette nouvelle structure interne de la tour, qui respecte l’esprit de l’ancienne, permettrait de définir trois volumes :

  1. au rez de chaussée, une salle peu éclairée pouvant servir au stockage des archives et objets divers,
  1. au premier niveau, une salle intermédiaire peu éclairée, pouvant servir de salle d’accueil, de présentation et de réunion.
  1. au deuxième niveau, un belvédère ouvert et non protégé permettant d’avoir des vues sur l’environnement aussi bien à l’Ouest qu’à l’Est grâce à la passerelle interne longeant le mur Est.

Il conviendra de réfléchir aux conditions d’évacuation des eaux à chacun des niveaux, à l’éclairage des niveaux sombres, et à la possibilité de disposer d’eau courante au moins en un point du château.

b) Déblaiements des sols dans la salle Nord et autour de la porte Est

c) Reconstitution de la porte Est et de son mécanisme de relevage.

Les participants se sont mis d’accord pour présenter fin 2019, un dossier de demande de subvention à la DRAC pour des crédits permettant de lancer en 2020, les études de la porte Est et les études de l’aménagement interne de la tour Sud. Au vu du résultat des études, une demande de subvention sera faite pour que les travaux de dégagement de la porte Est soient entrepris en 2021. Enfin, une demande de subvention sera faite en 2021 pour que les travaux de reconstitution de la porte Est et les travaux d’aménagement de la tour Sud soient réalisés en 2022.

Le dossier de demande de subvention 2020 pour les études a été envoyé à la DRAC le 8 novembre 2019.

LES REPAS RÉGIONAUX

Le traditionnel repas des Lagardère de la région parisienne, organisé par Claude, aura lieu à Paris le samedi 1er février, à la brasserie « l’Européen » près de la gare de Lyon. Comme d’habitude, nous attendons une quizaine de participants. Il est encore possible de s’inscire en s’adressant à Claude (tel 01 47 23 58 22 et lagardereclaude@orange.fr).

Le repas du Sud Ouest se déroulera le dimanche 29 mars à 12h30 à « L’auberge du Colombier » à Roquefort des LandesAttention, pour des raisons de disponibilité du président et du vice-président, le repas a été fixé exceptionnellement un dimanche ; nous avons conscience que cela peut en gêner certains mais peut-être en avantager d’autres. Une information sera adressée en temps utile aux adhérents des départements n° 16, 17, 24, 31, 32, 33, 40, 47, 64, 65, 82.

Si des adhérents d’autres départements veulent y participer, ils seront bien sûr les bienvenus. Qu’ ils se signalent auprès du trésorier Jacques (05 56 99 24 97).

LE MOT DU TRÉSORIER

Le budget 2019, année d’achèvement de gros travaux, a présenté un caractère exceptionnel sur le chapitre « grosses réparations », mais classique pour les dépenses ordinaires. Sur le plan de la trésorerie, les gros travaux avaient pu être financés grâce à un emprunt auprés du Credit Agricole en attendant le versement des différentes subventions. A cejour les subventions de l’Etat et de la région ont été versées en totalité, et nous n’aurons aucune difficulté pour rembourser l’emprunt. Nous attendons le versement de la subvention sur fonds européens (15 500 €) qui a fait l’objet d’une décision d’attribution il y a deux mois, mais dont nous espérons toujours le réglement effectif.

Les recettes ordinaires (cotisations, participations aux travaux) n’ont pas atteint le niveau élevé de l’année précédente, marquée par les effets de la souscription Ulule, mais nous avons retrouvé le niveau des années précédentes, malgré une légère baisse du nombre de cotisants.

Avec le 1er trimestre vient le moment de verser les cotisations et appels de fonds pour travaux 2019.

Les montants fixés lors de l’Assemblée Générale du 14 août 2011, et donc inchangés depuis 7 ans, sont les suivants :

Cotisations : 25 € pour les foyers d’un seul membre, 35 € pour les foyers de 2 membres et plus.

Pour la contribution aux travaux, elle est libre donc sans limite supérieure. Le montant recommandé est de 45 € avec un minimum de 30 €.

Nous insistons sur la nécessité d’effectuer vos versements au cours du premier trimestre et directement au trésorier (Jacques Lagardère 15 Bd du Président Wilson 33200 Bordeaux).

Ceux qui seraient gênés de faire un versement important en début d’année, ont la possibilité d’établir un chèque pour la cotisation, et un chèque différent pour la contribution aux travaux. Le trésorier n’encaissera le 2èmechèque que deux mois après la date d’émission, et même plus tard, sur indication particulière du signataire. Il est également possible d’effectuer un réglement par virement sur le compte de l’association à l’agence de Valence, du Crédit Agricole

Nous rappelons enfin que ceux qui paient l’impôt sur le revenu, pourront déduire du montant de leur impôt les 2/3 des sommes versées à l’association (cotisation et contribution travaux). Un reçu fiscal leur sera transmis par courrier électronique ou avec l’envoi postal du prochain bulletin. Ces dispositions ne sont pas affectées par le prélèvement à la source.

Legs à l’association : Nous rappelons que notre association, reconnue d’intérêt général, peut non seulement recevoir des dons avec déduction fiscale, mais également des legs exemptés de droits de succession. Renseignez-vous auprès de votre notaire.

LES ADHÉRENTS

Malgré le vieillissement des « pionniers », le nombre d’adhérents évolue peu, les disparitions étant en partie compensées par de nouvelles adhésions.

En 2019, nous avons eu la douleur de voir disparaître un éminent membre d’honneur, André Daguin, ami de Claude, dont il n’est pas nécessaire de rappeler la brillante carrière dans la gastronomie, qui lui avait valu une notoriété internationale.

Trois autres adhérentes d’un âge avancé, toutes domiciliées en Gironde, nous ont également quittés.

Nous avons recruté trois adhérents, une dans la région parisienne, amie de Claude, et deux dans les Landes.

Nous sommes toujours près de 180 adhérents, correspondant environ à 120 foyers. Ces 120 foyers ne se traduisent en fait que par moins d’une centaine de cotisations réglées, la différence venant de plusieurs sources : membres d’honneur ou bienfaiteurs dispensés de cotisation, membres ayant demandé pour insuffisance de ressources à être dispensés de cotisation momentanément ou définitivement, membres “oubliant” de régler leur cotisation une année mais rejoignant l’association l’année suivante.

Notre souci de recrutement doit être permanent pour assurer le renouvellement de ceux qui disparaissent ou s’éloignent, atteints par les handicaps de l’âge ; n’hésitez pas à solliciter vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces, de façon que les jeunes générations prennent progressivement le relais de celles qui ont assurées le démarrage de l’association.   Nous rappelons que l’association est ouverte, non seulement aux Lagardère, mais à leurs parents, à leurs amis, aux amis du château et à ceux du village. Le bureau propose comme objectif que chaque foyer actuel assure le recrutement d’un membre nouveau cette année.    Des bulletins d’adhésion vous seront adressés automatiquement pour ceux qui disposent d’une adresse électronique, sur demande téléphonique pour les autres.

LA COMMUNICATION

Pour rappel, le site Web de l’association (www.associationlagardere.com), créé il y a une dizaine d’années, a été rénové par notre adhérente Claire Moreau-Artu, de Paris, pour en faire un outil plus vivant, plus dynamique. Il est aujourd’hui mis à jour régulièrement par Bernard et Claire. J’invite tous les adhérents qui ne l’auraient pas encore fait, à le visiter et à faire part à Bernard (bernard.lagardere@club-internet.fr) ou à moi-même (jacques.lagardere@numericable.fr) de vos remarques et suggestions. Pensez à donner l’adresse du site à vos amis et connaissances quand vous leur parlez de l’association. Ils trouveront de quoi satisfaire leur curiosité. Le site est riche d’informations, non seulement sur le château et notre association, mais également sur le village de Lagardère, spécialement l’église, sur l’histoire de la région et sur la vie de ceux ou celles qui l’ont illustrée comme les comtes d’Armagnac, les rois d’Angleterre, ducs d’Aquitaine, et bien sûr les rois de France dont plusieurs se sont entourés de remarquables gascons.

Le trésorier a procédé à l’acquisition de nouveaux gadgets ou a renouvelé les produits traditionnels. Rappelons notamment que des timbres à l’effigie du château, des carnets, des stylos, des gourdes, des porte-clefs marqués Lagardère sont disponibles ; la dernière acquisition porte sur des mugs.

Mug Lagardère  (hauteur 9,5 cm)

Enfin l’association a édité une dizaine de brochures que les adhérents (et les autres) peuvent acheter lors des différentes rencontres ou commander au prix de 2 ou 3 € auprès du trésorier.

CALENDRIER

Rappel des dates importantes de notre calendrier :

  • Repas des Lagardère parisien :                  samedi 1er févier à Paris (12ème)
  • Repas des Lagardère du Sud Ouest :         dimanche 29 mars à Roquefort des Landes
  • Inauguration des travaux 2018 2019 :      mai ou juin
  • Travaux d’entretien au château :              un samedi de juin à fixer
  • Conseil d’administration à Pléhaut :           samedi 8 août à Pléhaut
  • Assemblée générale de l’association :       dimanche 9 août à Lagardère

Journée du Patrimoine :                              dimanche 20 septembre à Lagardère.

Merci à tous pour votre confiance et votre soutien.

Lagardèrement vôtre,

Le bureau

actualité

Après l’achèvement de la restauration des murs de la tour sud, l’association a commencé à réfléchir aux travaux futurs. Claude, Jacques et Vincent ont rencontré le 29 octobre à Agen Stéphane Thouin, architecte en chef des monuments historiques. A l’issue de la réunion, il a été convenu que l’architecte étudierait deux tranches de travaux possibles :

  • l’aménagement interne de la tour sud avec réalisation de deux planchers aux deux premiers anciens niveaux du château, avec escalier d’accès.
  • la reconstruction de la porte levante sur la façade est.

Un dossier de demande de subvention pour des études portant sur ces deux tranches a été adressé en novembre à la DRAC. Si la réponse est favorable, les études seront réalisées en 2020 et une première tranche de travaux pourrait être envisagée en 2021 sur la tour sud.

assemblée générale 2019


COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 11 août 2019

Le 11 août s’est déroulée à Lagardère, dans la salle des fêtes, notre assemblée générale annuelle qui a réuni une trentaine de participants, sous la présidence de Claude.

La veille avait eu lieu, chez Claude à Pléhaut, un conseil d’administration sur les mêmes sujets.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est lassemblée-générale-à-Lagardère-1.png.
L’assemblée générale à Lagardère
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-bureau-1.png.
Le bureau

L’assemblée générale commence à 12h, après l’apéritif pris en commun avec les habitants du village.

  1. RAPPORT MORAL

En préambule, le président fait part de sa satisfaction devant les travaux réalisés et de sa confiance en l’association. Il rappelle que nous vivons un moment clé de l’association et que nous devons réfléchir à la suite des aménagements. Pour lui, l’aménagement de la tour sud tel que prévu dans l’avant-projet de 1999 est insuffisant. Il faudrait prévoir une couverture complète qui mette la tour hors d’eau . Cela prendra du temps, il faudra convaincre la DRAC mais il est important de nous donner un objectif ambitieux. Ce que nous avons fait depuis 20 ans montre ce dont nous sommes capables. Il n’y a pas de raisons de ne pas voir grand, comme aurait dit Jean-Jacques.

Il évoque ensuite divers thèmes :

*
  • les contacts avec Eric Gaillard de Pays d’Armagnac, pour un financement par des fonds européens des travaux réalisés. Le principe d’un financement à 20 % est acquis, la procédure de versement engagée auprès de la région Occitanie est en cours mais elle s’avère plus longue et complexe que prévu. Heureusement que nous avions pu obtenir un relais de trésorerie du Crédit agricole dans d’excellentes conditions financières.
*
  • les échanges avec l’archéologue de la DRAC, Mme Valérie Salles, qui a annoncé qu’il n’y aurait pas cette année d’équipe d’étudiants pour poursuivre les fouilles dans la salle nord du château., faute de disponibilité d’un enseignant pour l’encadrer.
*
  • Les contacts avec le département du Gers qui a lancé pour la deuxième année un « budget participatif »  permettant à toute association locale d’obtenir des financements pour des aménagements divers soumis à réferendum. En accord avec la mairie l’association pourrait demander des crédits pour l’aménagement d’un accueil au pied du château  et à proximité de l’église avec des bancs de pique nique et un panneau d’information.
*
  • La possibilité d’organiser une manifestation pour les vingt ans de travaux au château avec présence du directeur régional de affaires culturelles (DRAC) et du préfet du Gers. Une période avait été évoquée (octobre 2019) mais entre-temps le DRAC a été muté. Nous attendrons que son successeur soit nommé pour reprendre les discussions et organiser une inauguration au printemps 2020 par exemple.

a) BILAN DES ACTIONS ET ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE :

Le président mentionne la journée du Patrimoine 2018, qui a connu une fréquentation intéressante et un moment fort dans l’église dans l’après midi où la conférence de Bernard, toujours très appréciée a été suivie du récital d’un chanteur gersois Philippe Candelon de grande qualité. Il évoque le repas des Lagardère de Paris (février 2019  , le repas des Lagardère du Sud-Ouest à Roquefort des Landes début avril (30 convives) toujours très suivi. 

A la mi-juin, rencontre traditionnelle au château d’une quinzaine d’adhérents pour des actions de petit entretien et de mise à jour du panneau d’accueil. Après déjeuner, visite de l’église de Mouchan,  très instructive.

b) ÉVÉNEMENTS A VENIR

Le château est inscrit sur la liste des sites ouverts pour la journée du Patrimoine du 22 septembre. Bernard et Jacques assureront les visites guidées traditionnelles. Conférence à 15h par Bernard, 

         c) COMMUNICATION

Brochures : Jacques a mis à jour les brochures « Château»  et « association » en intégrant notamment les derniers chiffres de travaux.

Bernard a rédigé une nouvelle brochure destinée à ceux qui veulent visiter le château de manière approfondie , « Le château pas à pas ». Elle est disponible comme les autres au prix de 3 €.

Site Web: de nouvelles modifications et apports ont été faits en 2019 par Bernard, qui participe désormais à la gestion du site en appui de Claire Moreau; voir notamment la page http://associationlagardere.com/comment-etait-le-chateau/ très instructive, où l’on peut retrouver les plans de coupe du château ainsi que des photos de l’intérieur avec les plans dessinés dessus !!!

Gadgets : Jacques a fait éditer des timbres postes avec la photo du château : des planches de 10 timbres lettre verte, proposées à la vente pour 15 € pièce ou des timbres à l’unité (1,5 €).

d) GÉNÉALOGIE

Jean-Jacques continue de travailler sur la branche de Cudos (car il y a énormément de descendants dans l’étude où il travaille actuellement).

Les informations se font à la demande et grâce au logiciel HEREDIS, permettant de n’éditer que la partie qui intéresse l’adhérent ou le demandeur.

B-RAPPORT FINANCIER

Compte de résultats 2018 

(en euros)

Dépenses

Frais générauxAchat de gadgets et vinRepas AG et diversTravaux
entretien
Travaux grosses réparationsdiversTotal
1 683,761 771,921 342,009 885,3040015 081,98

Recettes

CotisationsAppel de fonds travauxVente de gadgets et vinsRepas Sub-ventions Dons et produits financiersTotal
2 6015 5131 703,11 24211 9265 691,1828 676,28

Le solde positif (13 594,30 €) n’a pas grande signification puisque, avec les travaux en cours , payés partiellement et des subventions partiellement recouvrées, il ne correspond pas à un chiffre définitif.

Le niveau des cotisations et participations aux travaux s’est amélioré, notamment en raison de l’opération Ulule qui a eu un effet d’entraînement important.

Cotisations : Comme l’année dernière, le conseil d’administration propose que les cotisations restent inchangées. Le trésorier demande instamment aux retardataires d’effectuer leur versement avant le 15 octobre ; ils recevront une lettre de rappel personnelle.

Le rapport financier est adopté à l’unanimité. 

Questions diverses : Hélène soulève la question de la date  de l’assemblée générale qui pose des problèmes à certains adhérents mobilisés par des réunions familiales à la même époque. Après discussions, la possibilité de la déplacer lors de la journée du Patrimoine (3ème week-end de septembre) est envisagée mais à conditions que ce jour soient organisées des manifestations diverses et attrayantes comme cela existait il y a 6 ou 7 ans. Hélène va prendre contact avec le comité des fêtes de Lagardère pour voir ce que l’on pourrait faire.

L’assemblée générale est close à 13 h.

  1. DERNIÈRES NOUVELLES

Journée du Patrimoine du 22 septembre :

Elle a été marqué par un temps très mauvais toute la matinée et en début d’après-midi. Bernard a pu assuré des visites guidées du château mais non la conférence faute de participants. Son  épouse, Marie-Laure a fait visiter la chapelle. Jackie Estingoy, viticulteur du village, a assuré une certaine animation avec des démonstrations de pressage de raisin.                                                                                                                                                                                                                                  

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est démonstration-de-pressage-de-raisin.png.
Démonstration de pressage de raisin

Une dizaine d’adhérents se sont retrouvés au château pour cette journée  et ont partagé un pique nique chaleureux  l’abri de l’ancienne salle des fêtes. 

Le mot de la fin …Le prochain bulletin sera diffusé début février 2020. En attendant, le conseil d’administration vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année.…A l’an prochain !

Bulletin d’Automne 2019

Le 29 septembre 2019.

Chers cousins, chères cousines,

En cette fin septembre, nous vous présentons le dernier bulletin de l’année, comportant notamment le compte-rendu de notre assemblée générale du mois d’août et les dernières nouvelles de l’association.

Une étape importante

Ce printemps a marqué une étape importante dans l’histoire de la réhabilitation du château avec l’achèvement de la  restauration des quatre murs de la tour sud, aussi bien pour leurs façades extérieures qu’intérieures. Les travaux avaient commencé en 2011 par le traitement du mur sud et notamment de l’impressionnante brèche qui le marquait de haut en bas. Ils se sont poursuivis par la façade ouest en 2014 et les murs est et nord en 2018-2019. Ils auront coûté au total plus de 2,2 millions d’euros.

murs sud et est
mur entre la tour-sud et la salle (face sud)
mur entre la tour-sud et la salle (face nord)
Il  nous faut désormais réfléchir à la suite ; notre guide  est l’étude d’avant-projet général réalisée par l’architecte Stéphane Thouin en 1999 (20 ans déjà !). 

Sur les 14 tranches prévues dans l’avant-projet, onze ont été réalisées pour un montant de près de 500 000 € ; les trois dernières sont les suivantes :

1-l’aménagement interne de la tour sud avec la réalisation d’une terrasse au niveau du 2ème étage permettant à la fois la mise hors d’eau de la tour et la suppression des tirants de consolidation visibles sur les façades est et ouest  (partie sud).

2-le dégagement des sols intérieurs. Il a été réalisé dans la salle centrale par nos propres moyens et en partie dans la salle nord à l’occasion de fouilles menées par des étudiants. Il faut achever le déblaiement de cette salle.

3- la restauration de la porte est avec son système de relevage.

Mais vingt ans après la première étude d’avant-projet, on peut se demander s’il ne faut pas être plus ambitieux et notamment étudier la possibilité d’une couverture complète de la tour sud avec reconstitution d’un toit à 4 pans comme figuré sur la reconstitution de l’étude Corvisier.

reconstitution du XIII° siècle

 La difficulté, sans parler du coût de l’opération, est d’obtenir l’accord de la DRAC qui nous a toujours suivis et aidés pour les opérations de restauration, mais s’est montrée très réservée chaque fois que l’on a évoqué ce qui pourrait s’analyser comme une reconstitution. Nous allons donc nous concerter  avec l’architecte  puis nous  engagerons avec la DRAC des négociations qui s’annoncent longues et difficiles.

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 11 août 2019

Le 11 août s’est déroulée à Lagardère, dans la salle des fêtes, notre assemblée générale annuelle qui a réuni une trentaine de participants, sous la présidence de Claude.

La veille avait eu lieu, chez Claude à Pléhaut, un conseil d’administration sur les mêmes sujets.

L’assemblée générale à Lagardère
Le bureau

L’assemblée générale commence à 12h, après l’apéritif pris en commun avec les habitants du village.

  1. RAPPORT MORAL

En préambule, le président fait part de sa satisfaction devant les travaux réalisés et de sa confiance en l’association. Il rappelle que nous vivons un moment clé de l’association et que nous devons réfléchir à la suite des aménagements. Pour lui, l’aménagement de la tour sud tel que prévu dans l’avant-projet de 1999 est insuffisant. Il faudrait prévoir une couverture complète qui mette la tour hors d’eau . Cela prendra du temps, il faudra convaincre la DRAC mais il est important de nous donner un objectif ambitieux. Ce que nous avons fait depuis 20 ans montre ce dont nous sommes capables. Il n’y a pas de raisons de ne pas voir grand, comme aurait dit Jean-Jacques.

Il évoque ensuite divers thèmes :

*
  • les contacts avec Eric Gaillard de Pays d’Armagnac, pour un financement par des fonds européens des travaux réalisés. Le principe d’un financement à 20 % est acquis, la procédure de versement engagée auprès de la région Occitanie est en cours mais elle s’avère plus longue et complexe que prévu. Heureusement que nous avions pu obtenir un relais de trésorerie du Crédit agricole dans d’excellentes conditions financières.
*
  • les échanges avec l’archéologue de la DRAC, Mme Valérie Salles, qui a annoncé qu’il n’y aurait pas cette année d’équipe d’étudiants pour poursuivre les fouilles dans la salle nord du château., faute de disponibilité d’un enseignant pour l’encadrer.
*
  • Les contacts avec le département du Gers qui a lancé pour la deuxième année un « budget participatif »  permettant à toute association locale d’obtenir des financements pour des aménagements divers soumis à réferendum. En accord avec la mairie l’association pourrait demander des crédits pour l’aménagement d’un accueil au pied du château  et à proximité de l’église avec des bancs de pique nique et un panneau d’information.
*
  • La possibilité d’organiser une manifestation pour les vingt ans de travaux au château avec présence du directeur régional de affaires culturelles (DRAC) et du préfet du Gers. Une période avait été évoquée (octobre 2019) mais entre-temps le DRAC a été muté. Nous attendrons que son successeur soit nommé pour reprendre les discussions et organiser une inauguration au printemps 2020 par exemple.

a) BILAN DES ACTIONS ET ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE :

Le président mentionne la journée du Patrimoine 2018, qui a connu une fréquentation intéressante et un moment fort dans l’église dans l’après midi où la conférence de Bernard, toujours très appréciée a été suivie du récital d’un chanteur gersois Philippe Candelon de grande qualité. Il évoque le repas des Lagardère de Paris (février 2019  , le repas des Lagardère du Sud-Ouest à Roquefort des Landes début avril (30 convives) toujours très suivi. 

A la mi-juin, rencontre traditionnelle au château d’une quinzaine d’adhérents pour des actions de petit entretien et de mise à jour du panneau d’accueil. Après déjeuner, visite de l’église de Mouchan,  très instructive.

b) ÉVÉNEMENTS A VENIR

Le château est inscrit sur la liste des sites ouverts pour la journée du Patrimoine du 22 septembre. Bernard et Jacques assureront les visites guidées traditionnelles. Conférence à 15h par Bernard, 

         c) COMMUNICATION

Brochures : Jacques a mis à jour les brochures « Château»  et « association » en intégrant notamment les derniers chiffres de travaux.

Bernard a rédigé une nouvelle brochure destinée à ceux qui veulent visiter le château de manière approfondie , « Le château pas à pas ». Elle est disponible comme les autres au prix de 3 €.

Site Web: de nouvelles modifications et apports ont été faits en 2019 par Bernard, qui participe désormais à la gestion du site en appui de Claire Moreau; voir notamment la page http://associationlagardere.com/comment-etait-le-chateau/ très instructive, où l’on peut retrouver les plans de coupe du château ainsi que des photos de l’intérieur avec les plans dessinés dessus !!!

Gadgets : Jacques a fait éditer des timbres postes avec la photo du château : des planches de 10 timbres lettre verte, proposées à la vente pour 15 € pièce ou des timbres à l’unité (1,5 €).

d) GÉNÉALOGIE

Jean-Jacques continue de travailler sur la branche de Cudos (car il y a énormément de descendants dans l’étude où il travaille actuellement).

Les informations se font à la demande et grâce au logiciel HEREDIS, permettant de n’éditer que la partie qui intéresse l’adhérent ou le demandeur.

B-RAPPORT FINANCIER

Compte de résultats 2018 

( en euros)

Dépenses

Frais générauxAchat de gadgets et vinRepas AG et diversTravaux
entretien
Travaux grosses réparationsdiversTotal
1 683,761 771,921 342,009 885,3040015 081,98

Recettes

CotisationsAppel de fonds travauxVente de gadgets et vinsRepas Sub-ventions Dons et produits financiersTotal
2 6015 5131 703,11 24211 9265 691,1828 676,28

Le solde positif (13 594,30 €) n’a pas grande signification puisque, avec les travaux en cours , payés partiellement et des subventions partiellement recouvrées, il ne correspond pas à un chiffre définitif.

Le niveau des cotisations et participations aux travaux s’est amélioré, notamment en raison de l’opération Ulule qui a eu un effet d’entraînement important.

Cotisations : Comme l’année dernière, le conseil d’administration propose que les cotisations restent inchangées. Le trésorier demande instamment aux retardataires d’effectuer leur versement avant le 15 octobre ; ils recevront une lettre de rappel personnelle.

Le rapport financier est adopté à l’unanimité. 

Questions diverses : Hélène soulève la question de la date  de l’assemblée générale qui pose des problèmes à certains adhérents mobilisés par des réunions familiales à la même époque. Après discussions, la possibilité de la déplacer lors de la journée du Patrimoine (3ème week-end de septembre) est envisagée mais à conditions que ce jour soient organisées des manifestations diverses et attrayantes comme cela existait il y a 6 ou 7 ans. Hélène va prendre contact avec le comité des fêtes de Lagardère pour voir ce que l’on pourrait faire.

L’assemblée générale est close à 13 h.

  1. DERNIÈRES NOUVELLES

Journée du Patrimoine du 22 septembre :

Elle a été marqué par un temps très mauvais toute la matinée et en début d’après-midi. Bernard a pu assuré des visites guidées du château mais non la conférence faute de participants. Son  épouse, Marie-Laure a fait visiter la chapelle. Jackie Estingoy, viticulteur du village, a assuré une certaine animation avec des démonstrations de pressage de raisin.                                                                                                                                                                                                                                  

Démonstration de pressage de raisin

Une dizaine d’adhérents se sont retrouvés au château pour cette journée  et ont partagé un pique nique chaleureux  l’abri de l’ancienne salle des fêtes. 

Le mot de la fin …Le prochain bulletin sera diffusé début février 2020. En attendant, le conseil d’administration vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année.…A l’an prochain !

Mouchan

Il semble que l’église de Mouchan soit la plus ancienne église romane du Gers, de la dernière partie du XI° siècle, un peu avant Peyrusse Grande, avec beaucoup de remaniements ultérieurs.

Saint Austréségile de Mouchan

A Mouchan, on peut distinguer plusieurs étapes historiques :

I-A l’époque gallo-romaine, il y avait une vaste villa sur la rive gauche de l’Osse qui forme un plateau élevé. Peut-être appartenait-elle à un certain Muscius, et a ainsi donné son nom à la ville qui lui a succédé : Mouchan ?

La villa qui a bénéficié de fouilles en 1955 et 1956, a, selon l’habitude, laissé la place au VI° siècle à une nécropole mérovingienne, avec une église (centre, jusqu’à la fin du XVIII° siècle d’une des trois paroisses de Mouchan) .

Il y eut ensuite, un petit monastère bénédictin sur la rive droit marécageuse de la rivière, que les moines ont drainée et assainie.

II-Au IX° siècle les incursions normandes ont semé la terreur et le souci de la mise en sécurité des reliques, considérées comme particulièrement précieuses à l’époque, puisque garantes de la protection du saint correspondant.  

Dans un but de refuge, ou par vol, les reliques de Saint Austrégésile, dit aussi Outrille, archevêque de Bourges au VII° siècle, et fêté le 20 mai, sont parvenues à Mouchan et fait l’objet d’un pélérinage. Austrogésile était un évêque d’origine wisigothe, et ses restes ont paru peut-être davantage en sécurité dans le cadre de ce qui avait été la partie située en Gaule de l’ancien royaume wisigoth.

III-Au XI° siècle, deux phénomènes déterminants sont intervenus, d’ailleurs liés :

1-la réforme grégorienne :

 Sous l’impulsion de papes de choc, l’église est parvenue à s’autonomiser par rapport aux structures politiques, devenant largement indépendante. Elle s’est appuyée, entre autres, sur le prestige du nouvel ordre de Cluny, fondé par le duc d’Aquitaine, et l’unification progressive des différents rites existants. 

En 1089, l’abbaye de Mouchan a intégré le réseau de Cluny et est devenu doyenné. On identifie cette nouvelle église à la partie nord de l’église actuelle, comprenant l’absidiolenord et la branche nord du transept actuel. 

2-le pélerinage de Saint Jacques de Compostelle :

Il prend un développement considérable. Il accompagne la participation importante des seigneurs gascons et français à la Reconquista espagnole contre les royaumes musulmans d’Espagne.  

Mouchan a constitué une étape sur la voie principale partant du Puy en Velay.

L’église de Mouchan était donc un doyenné clunisien (qui , au XIII° siècle est devenu dépendant du prieuré Saint Orens d’Auch), une étape sur le chemin de Saint-Jacques, et restait but de pélerinage pour vénérer les reliques de Saint Austrogésile, spécialiste, paraît-il des maladies nerveuses.

Autour du monastère et du sanctuaire s’est organisée un village avec remparts et seigneurs, sous la protection de l’église : donc une sauveté.

Il fallait une église plus grande. Il semble qu’on ait alors construit l’abside et la nef, au sud de l’église primitive, avec son grand portail, ouvert au nord, sur le cloître, et qu’on y ait intégré la tour plus ancienne, où était probablement vénérée les reliques de saint Austrogésile, dans une petite chapelle au premier étage. Il a dû sembler impossible de détruire ce lieu sacré, et l’on n’a fait que l’englober de murs assortis au reste de l’église. On y accédait auparavant par une porte au premier étage, qui obligeait à utiliser une échelle. A l’époque de l’achèvement de l’église la sécurité était beaucoup mieux assurée, et on a construit alors pour y accéder l’escalier exérieur formant tour ronde, que l’on voit au sud de l’église. Il s’agissait donc  d’une pièce très importante pour qu’on lui affecte un tel accès.

III-Plus tard, les troubles de la guerre de cent ans, au XIV° siècle, ont d’abord épargné la région. La chevauchée du prince noir de 1355 est passée au sud ouest de Mouchan. Mais après le traité de Brétigny de 1360, toute la Gascogne et la Guyenne ont constitué une principauté d’Aquitaine indépendante soumise au Prince Noir, fils du roi d’Angleterre. Les seigneurs gascons, menés par le comte d’Armagnac Jean I, ont protesté contre les nouveaux impôts que réclamait le Prince Noir et, en mai 1368 en ont appelé au roi de France Charles V. 

La guerre a repris, et la plupart des places gasconnes ont choisi le roi de France, les anglais ne gardant que quelques points forts, comme Mézin et Lourdes. En 1369, un raid venant de Mézin a attaqué la garnison française de Mouchan : les bâtiments conventuels et l’église ont été dépouillés et abîmés, mais on ne connaît pas les détails de l’opération.

Dès le XIII° sisècle, la création du pont d’Artigues, trois kilomètres au nord de Mouchan et l’installation d’une commanderie pour les pélerins de St Jacques,  ont rélégué l’étape de Mouchan à une simple « variante » du circuit principal.

IV-Dans la deuxième partie du XVI° siècle, les guerres de religions entre les catholiques légitimistes de Monluc, basés à Agen, et les protestants iconoclastes soutenus par la reine de Navarre basée à Nérac, ont bouleversé la région.

En 1569, la reine de Navarre, se réfugie à La Rochelle après une tentative d’enlèvement du roi, manquée, de la part des protestants. Ses biens sont confisqués. Elle demande à un chef de guerre huguenot de venir du fond du Languedoc où il se trouvait, de reconquérir ses terres confisquées du Béarn. Montgoméry va faire une campagne foudroyante, en octobre 1569, massacrant incendiant et détruisant tout sur son passage, battant les troupes royales, puis allant faire étape à Condom. De là il va détruire beaucoup de structures religieuses alentour, dont l’abbaye de Flaran, l’église de Vic Fezensac, et probablement l’église et le château de Lagardère. Il va mettre le feu à la charpente de Mouchan, jusqu’à l’effondrement des voûtes de la nef et du clocher, et l’incendie du bras sud du transept.

Les moines sont dispersés, le doyen se réfugie à Auch, au prieuré de Saint Orens, et sans doute devant l’ampleur des destructions, le monastère n’est pas reconstruit. L’église, en très mauvais état, est « affermée » à un prêtre séculier et devient alors église paroissiale, en 1581, (c’est l’époque de la restauration et transformation du château de Lagardère par Pierre de Lavardac).

L’église est réparée, peut-être en plusieurs temps. Le portail nord, qui s’ouvrait sur le cloître, n’ayant plus d’utilité est fermé, et une nouvelle ouverture aménagée au sud. La voûte est réparée, mais le clocher n’est pas refait : un nouveau clocher est consruit au dessus de la tour sud, la nef est sans doute raccourcie. Les restes des autres bâtiments sont utilisés pour reconstruire le village. Il n’en reste plus aucune trace.

V-Plus tard, en 1656, une terrible épidémie de peste détruit les trois quarts de la population de Mouchan. Le cimetière qui entourait l’église ne suffit pas, une annexe est créée à la Bourdette.

 Au XIX° siècle, un curé très actif Jean Blain parvient à obtenir une restauration à partir de 1843. La voûte de la nef et du chœur est refaite et surélevée (visible de l’extérieur), en suprimant les arcs doubleaux, mais les pierres sont recouvertes de ciment et les fresques sont « nettoyées ». Un « œil de bœuf » sur le mur ouest permet d’éclairer l’édifice, et des vitraux sont posés.

Parallèlement un maire : Joseph-Bernard Faget, assure la transformation du village, avec la construction d’une mairie-école en 1881, translation du cimetière, aménagement de la rue des Tilleuls.

Pendant la première guerre mondialeil y aura 30 morts de Mouchan sur 550 habitants.

L’église est classée monument historique en 1921, le tabernacle du XVII°, classé en 1908.

Il y avait 727 habitants à Mouchan en 1846, et 369 en 2003.

bulletin d’été 2019

                  Bordeaux, le 23 juin 2019.

Cher cousin, chère cousine, chers amis

Outre les manifestations traditionnelles, l’actualité des derniers mois a été marquée par l’achèvement des importants travaux de la tour sud ; rappelons qu’il s’agit de la tranche la plus importante (près de 90 000 €) jamais réalisée par l’association grâce bien sûr à la contribution de nombreux adhérents, grâce aux subventions de l’État, de la région Occitanie et de fonds européens mais aussi grâce aux contributions diverses consécutives à la souscription Ulule lancée au printemps 2018. Une étape importante dans la longue restauration de notre patrimoine vient ainsi de s’achever. Une réflexion approfondie doit désormais être menée pour définir de nouveaux objectifs.

LES MANIFESTIONS RÉCENTES

Le repas des Lagardère de Paris (samedi 2 février) a eu lieu dans notre restaurant habituel, l’Européen, près de la gare de Lyon. Malgré des défections dues aux conséquences de l’hiver et à la crainte des « gilets jaunes », il a rassemblé une quinzaine de personnes pour la plupart des fidèles de cette manifestation. Ambiance chaleureuse et animée autour d’un repas « orienté sud-ouest »  qui a conduit les convives à ne se séparer que tard dans l’après-midi.

Vincent et Eliane
la place de La Bastide d’Armagnac

Le repas des Lagardère du Sud-Ouest a rassemblé une peu plus de 30 personnes le 7 avril dans la sympathique Auberge du Colombier à Roquefort des Landes (40). Après un excellent et copieux repas gascon apprécié de tous, nous avons pu visiter la ville Labastide d’Armagnac, à la frontière des Landes et du Gers.

Le samedi 22 juin, une dizaine d’adhérents se sont retrouvés au château pour découvrir les  travaux achevés de la tour sud et discuter des travaux futurs. Claude et Jacques ont pu rencontrer à la mairie Eric Gaillard, responsable de la programmation de Pays d’Armagnac, pour évoquer les conditions de versement des fonds européens à l’association. 

Après un pique-nique animé et chaleureux, les participants sont allés visiter l’église très intéressante du village proche de Mouchan situé sur un itinéraire important des chemins de Saint Jacques. Éclairés par les explications de Bernard et d’une conférencière locale, ils ont pu découvrir les nombreuses richesses de l’église qui date du 10ème-11ème siècle et s’adosse à une tour carré : la croisée d’ogives qui préfigure l’art gothique, des modillons originaux, des fresques. 

pique-nique à Lagardère
devant l’église de Mouchan

LES MANIFESTATIONS FUTURES

Cinéma

Le  20 juillet à 22h aura lieu à Lagardère devant le château  la traditionnelle séance de cinéma. Au programme , un film récent qui a connu un large succès : « Astérix : le secret de la potion magique ». 

Assemblée générale

L’assemblée générale de notre association aura lieu à Lagardère pendant les fêtes de la Saint-Laurent, le dimanche 11 août. Elle sera précédée d’un conseil d’administration la veille chez Claude à Pléhaut.

Le château sera ouvert à partir de 10h. Vous êtes invités à vous y présenter dès 10 h 30 pour participer à une visite des travaux qui viennent de s’achever.

Nous nous retrouverons tous sur la place du village à 11 h 30 pour prendre l’apéritif avec les habitants de la commune. L’assemblée générale dans la salle des fêtes du village se tiendra 12 h précises. N’hésitez pas à arriver en avance pour profiter du stand des gadgets qui ont été en partie renouvelés (porte-clés, lampes, gourdes, sacs de plage, timbres, etc.…).

L’ordre du jour de l’assemblée générale sera le suivant :

  • Rapport moral
  • Bilan des travaux et projets
  • Rapport financier
  • Questions diverses

              A 13 h repas gascon au prix de 25 €  ( 9 € pour les enfants de moins de 10 ans).

          Le repas sera servi par  Pierre Ducousseau, traiteur à Condom et frère de Georges, adhérent de l’association, habitant à Lagardère. David fournira le vin . Voici le menu :

Cassolette de saumon sur fondue de poireaux sous son feuilleté 

Salade verte et fromage de brebis

Tarte aux fruits et crème pâtissière

Café

Vin de David

Poulet basquaise et riz pilaf


Pour votre participation à l’assemblée générale et au repas, une réponse vous est demandée pour le 1er août au plus tard
Vous voudrez bien retourner le bulletin d’inscription ci-joint, ou le pouvoir, au trésorier, Jacques.

En ces temps d’économie et d’écologie, n’hésitez pas à profiter du « covoiturage » en transportant des voisins ou en vous faisant transporter par eux ; il suffit d’appeler Jacques (05 56 99 24 97 ou 06 50 68 48 05) dans la semaine précédant l’assemblée générale. Il pourra vous indiquer le nom des participants proches de chez vous et leur téléphone.

Pour alimenter la vente aux enchères, nous faisons appel aux divers talents des adhérents et de leurs amis. Merci de préparer des œuvres de toute nature (peinture, sculpture, photo artistique, vannerie, broderie, etc.… ayant bien entendu un rapport avec le château). Si vous avez une œuvre à proposer, en informer Claude ou Jacques avant l’assemblée générale de façon que nous puissions organiser les enchères. 

Journée du Patrimoine (dimanche 22 septembre)

L’association participera à la journée du Patrimoine, le dimanche 22 septembre. Comme l’année dernière, nous nous sommes inscrits auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, ce qui veut dire que le château figurera sur le répertoire régional des manifestations, établi par la DRAC. Cette inscription nous avait valu les années précédentes plusieurs centaines de visiteurs. Le château sera ouvert au public de 11h à 17h, pour les visites, Bernard donnera à 15h une conférence sur le château et son environnement historique. 

N’hésitez pas à signaler cette date à vos amis et connaissances pour qu’ils puissent découvrir le château. Venez vous-même nombreux pour accueillir nos visiteurs.

Travaux de restauration

Lancés en octobre 2018, sous la forme de 2 tranches consécutives et prévus pour durer 12 mois, les travaux se sont achevés début mai 2019, la promesse d’un financement européen ayant permis de lancer la tranche conditionnelle dans la continuité de la tranche ferme. Ils ont permis de traiter les murs nord et est de la tour sud (façades intérieures et extérieures), les murs ouest et nord ayant été restaurés les années précédentes.

Il convient désormais de réfléchir à la suite des opérations en s’inspirant de l’avant-projet général établi  en 1999. Celui-ci prévoyait un aménagement interne de le tour sud avec réalisation d’un plancher en béton au niveau du second étage permettant de supprimer les tirants qui solidarisent les façades est et ouest. 

L’association souhaite réaliser ces travaux qui lui permettraient de disposer d’un local clos dans la tour sud et, moyennant la réalisation d’un escalier en colimaçon, d’accueillir des visiteurs à l’étage pour profiter d’une vue exceptionnelle. Mais si l’architecte en chef, Stéphane Thouin, est d’accord sur le principe de ces travaux, il n’est pas sûr qu’il en soit de même pour les responsables de la DRAC qui pourraient considérer qu’il s’agit là de « reconstitution » et non plus de « restauration ». Dès que les finances de l’association le permettront, nous allons demander à Stéphane Thouin de préparer un avant-projet correspondant à nos souhaits afin de pouvoir entreprendre les discussions avec la DRAC. Si celles-ci ne devaient pas aboutir, nous pourrions lancer les études de restauration de la porte est, la porte levante percée au 16ème siècle et murée ultérieurement. 

tour sud façade nord, extérieure, restaurée
tour sud façade nord, intérieure, restaurée

Adhérents

La situation reste assez stable malgré le vieillissement naturel et parfois la disparition  des adhérents de la première heure. Ainsi nous avons ainsi enregistré le décès de Jeanine Lagardère du Bouscat (33) ;  En revanche deux landais nous ont rejoint en avril : Christine Darrémont, de Canenx, fille de Françoise, d’Aire sur l’Adour décédée en 2018 et André Bouey d’Aire sur l’Adour également.

Situation financière

Les finances de l’association ont été fortement marquées par les travaux de restauration qui se sont élevés en définitive à 87 000 € soit un peu moins que l’estimation initiale (94 800 €). Compte tenu des délais entre le paiement des acomptes de travaux et le versement des acomptes de subvention, nous avons dû avoir recours à un relais de trésorerie assuré par le Crédit agricole dans des conditions financières satisfaisantes (taux d’intérêt inférieur à 1 %). Les travaux sont désormais totalement réglés et nous attendons encore des versement d’acomptes de subvention de l’État, de la Région Occitanie et des fonds européens.

Le trésorier félicite ceux qui ont réglé avec ponctualité leur cotisation, et remercie par avance les retardataires de bien vouloir le faire rapidement, si possible avant le 30 juin. Ces derniers recevront un rappel particulier, ci-joint.

Divers

Gadgets

Nous disposons toujours de divers articles commandés ces dernières années, tels que sacs de plage,   gourdes, tapis de souris, stylos écologiques, porte-clés marqué Lagardère, mais aussi de  T-shirts à l’effigie du château, de casquettes et de chemises marquées Lagardère. Tous seront disponibles pour la prochaine assemblée générale ainsi que des timbres avec la photo du château. Pensez à vos enfants, petits-enfants, famille et amis. Ils apprécieront certainement un cadeau « Lagardère ».

Site Web

Claire Moreau, nièce de Bernard et Jacques et chargée de la maintenance du site Web, en a modernisé la forme et l’actualise régulièrement avec le concours de Bernard. Vous êtes invités à consulter ce site (www.associationlagardere.com) et à le faire connaître.

Nous vous souhaitons un bel été.

A très bientôt, Lagardèrement vôtre.

.

.

.

.

Bulletin à découper et à renvoyer

avant le 1er août

à Jacques Lagardère – 15 Bd du Pt Wilson 33200 Bordeaux

« 

POUVOIR

Je soussigné, _______________________________________________________

A jour de cotisation, donne pouvoir à : ___________________________________________

de me représenter à l’assemblée générale du 11 août 2019, et de participer en mon nom à tout vote pouvant intervenir.

A : _____________________, le _______________

Signature précédée de la mention « bon pour pouvoir » :

« 

PARTICIPATION AU REPAS

à renvoyer avant le 1er aout à Jacques Lagardère 15 Bd du Pt Wilson 33200 Bordeaux

Nom :  ____________________________Prénom : _______________________

Adresse : _________________________________________________________________

Participera au repas du 11 août 2019

9.

Nombre de personnes :25 € X ____ = __________ €

Enfant de moins de 10 ans :9 € X _____ = __________ €

Total = ___________ €

Ci-joint chèque, à l’ordre de l’Association Lagardère

bulletin de janvier 2019

Chers cousins, chères cousines

Nous sommes encore en début d’année et il n’est pas trop tard pour adresser à chacun d’entre vous nos vœux les plus sincères, en les souhaitant efficaces… Que 2019,   vous apporte des moments de joie, de grandes satistfactions personnelles, familiales et professionnelles et vous garde en bonne santé, autant d’éléments de bonheur.

Que cette année, marquante par l’importance des travaux à terminer,soit belle pour l’association, qu’elle voit se poursuivre le renouvellement indispensable des adhérents, qu’elle favorise la créativité des uns et des autres au bénéfice d’un groupe solidaire et dynamique et qu’elle soit l’objet d’actions de mécénat plus généreuses encore que les années précédentes.

  1. Les travaux en cours

L’année 2018 a vu l’obtention du financement et le lancement  du projet d’achèvement de la restauration de la tour sud, travaux qui devraient être terminés au 2èmesemestre de 2019.

Ils concernent les façades est et nord de la tour Sud, chacune des façades comportant évidemment une partie intérieure et une partie extérieure.

mur extérieur est
de la Tour sud
mur intérieur nord
de la Tour sud

Le chantier fin novembre 2018

Autorisés début 2017, ces travaux dont le coût s’élève à 94 800 €,ont fait l’objet d’une attribution de subvention de l’État (40% par la DRAC) et  de la région Occitanie (20% ).  Nous avons également  sollicité des financements européens par le canal de la structure intercommunale dite “Pays d’Armagnac”, qui sont attribués au niveau dela région Occitanie et nous ont été promis en fin de travaux.

Lancés en octobre dernier les travaux de la première tranche (mur est ) sont très avancés à ce jour (voir photos) et nous venons de donner l’ordre de service pour la 2 ème tranche (mur nord).

La tranche suivante pourrait  porter sur l’aménagement interne de la tour sud. Dans l’avant-projet général, établi par l’architecte en chef des monuments historiques en 1999, il a été prévu de réaliser un plancher au niveau du 2èmeétage, accessible par un escalier en colimaçon avec pour objectif de disposer enfin de surfaces couvertes et de faire disparaître les tirants provisoires rendus inutiles par la solidarisation des 4 murs. Il conviendra de reprendre et d’actualiser ce projet en précisant ce que nous voulons faire des locaux ainsi disponibles (salle de réunion, dépôt de documents pour les visites, de matériel, archives,  etc..

Malgré leur intégration dans l’avant-projet de l’architecte en chef, il faut craindre des réserves de la part de la DRAC sur la nature de ces travaux qu’elle risque de considérer comme de la « reconstruction » et non de la « restauration » puiqu’officiellement le château est classé : « ruines ».

A défaut, on pourrait étudier la restauration de la porte est (pont levis).

En matière de travaux, il faut rappeler que l’archéologue de la DRAC qui nous conseille, Valérie Sales, a prévu de lancer une nouvelle tranche de travaux de fouilles dans la salle nord avec des étudiants, l’été prochain. 

  • Les repas régionaux

Le traditionnel repas des Lagardère de la région parisienne, organisé par Claude, a eu lieu à Paris le samedi 2 février ,à la brasserie « l’Européen » près de la gare de Lyon. Une quinzaine d’adhérents et amis se sont retrouvés malgré des défections dues à différentes affections hivernales. Comme d’habitude, le repas a été chaleureux et sympathique et s’est prolongé dans l’après-midi.

Le repas du Sud Ouestse déroulera le samedi 13 avrilà 12h30 à « L’auberge du Colombier » à Roquefort des Landes. Une information sera adressée en temps utile aux adhérents des départements n° 16, 17, 24, 31, 32, 33, 40, 47, 64, 65, 82.

Si des adhérents d’autres départements veulent y participer, ils seront bien sûr les bienvenus. Qu’ ils se signalent auprès du trésorier Jacques (05 56 99 24 97).

  • Le mot du trésorier

Le budget 2018, année de lancement de gros travaux,  a présenté un caratère exceptionnel grâce au succès de la souscription Ulule lancée au mois de mai. Nous avons reçu des dons, modestes en moyenne, mais venant de nombreuse régions de France, et même de Suisse.  Plusieurs adhérents ont fait des dons très importants, dépassant les 300 €. D’autres, en dehors d’Ulule, ont augmenté très significativement leur participation annuelle aux travaux. Globalement c’est une rentrée supplémentaire de 7500 € qui a été constatée par rapport à une année moyenne

Nous renouvelons notre immense merci à tous les adhérents qui ont permis cette recette exceptionnelle.

Avec le 1ertrimestre vient le moment de verser les cotisations et appels de fonds pour travaux2019.

Les montants fixés lors de l’assemblée générale du 14 août 2011 et inchangés à ce jour sont les suivants :

Cotisations:25 € pour les foyers d’un seul membre, 35 € pour les foyers de 2 membres et plus.

Pour la contribution aux travaux, elle est libre donc sans limite supérieure. Le montant recommandé est de 45 € avec un minimum de 30 €.

Nous insistons sur la nécessité d’effectuer vos versements au cours du premier trimestre et directement au trésorier (Jacques Lagardère 15 Bd du Président Wilson 33200 Bordeaux).

Ceux qui seraient gênés de faire un versement important en début d’année,ont la possibilité d’établir un chèque pour la cotisation, et un chèque différent pour la contribution aux travaux. Le trésorier n’encaissera le 2èmechèque que deux mois après la date d’émission et même plus tard, sur indication particulière du signataire.

Nous rappelons enfin que ceux qui paient l’impôt sur le revenu pourront déduire du montant de leur impôt les 2/3 des sommes verséesà l’association (cotisation et contribution travaux). Un reçu fiscal leur sera transmis par courrier électronique ou avec l’envoi postal du prochain bulletin. Ces dispositions ne sont pas affectées par le prélèvement à la source.

Legs à l’association : Nous rappelons que notre association, reconnue d’intérêt général, peut non seulement recevoir des dons avec déduction fiscale, mais également des legs exemptés de droits de succession. Renseignez-vous auprès de votre notaire.

  • Les adhésions

Malgré le viellissement des « pionniers », le nombre d’adhérents évolue peu, les disparitions étant compensées par de nouvelles adhésions.    

Roger Herledan

 L’année 2018 a été une année positive puisque 6 nouveaux adhérents nous ont rejoints (dont 2 à la suite de la campagne Uule), un a démissionné, 2 sont décédés parmi les plus anciens et les plus fidèles : Françoise Lagardère d’Aire sur l’Adour (décès évoqué dans le bulletin d’automne) et Roger Herledan de Massy (91) . Nous avons fait part de toute notre sympathie à Colette, épouse de Roger. Claude, notre Président a pu assister aux obsèques de ce dernier.               

Nous sommes toujours près de 180 adhérents,correspondant environ à un peu plus de 120 foyers. Ces 120 foyers correspondent en fait à moins d’une centaine de cotisations réglées, la différence venant de plusieurs sources : membres d’honneur ou bienfaiteurs dispensés de cotisation, membres ayant demandé pour insuffisance de ressources à être dispensés de cotisation momentanément ou définitivement, membres “oubliant” de régler leur cotisationune année mais rejoignant l’association l’année suivante.

Notre souci de recrutement doit être permanent pour assurer le renouvellement de ceux qui disparaissent ou s’éloignent, atteints par les handicaps de l’âge ; n’hésitez pas à solliciter vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces,de façon que les jeunes générations prennent progressivement le relais de celles qui ont assuréesle démarrage de l’association.

Nous rappelons que l’association est ouverte, non seulement aux Lagardère, mais à leurs parents, à leurs amis, à ceux du château et à ceux du village. Le bureau propose comme objectif que chaque foyer actuel assure le recrutement d’un membre nouveau au cours de l’année. Des bulletins d’adhésion vous seront adressés automatiquement pour ceux qui disposent d’une adresse électronique, sur demande téléphonique pour les autres.

  • La communication

Je rappelle que le site Web de l’association (www.associationlagardere.com), créé il y a une dizaine d’années, a été rénové par notre adhérente Claire Moreau-Artu, de Paris, pour en faire une outil plus vivant, plus dynamique. J’invite tous les adhérents qui ne l’auraient pas encore fait à le visiter et à faire part à Bernard (bernard.lagardere@club-internet.fr) ou à moi-même (jacques.lagardere@numericable.fr) de vos remarques et suggestions. Pensez à donner l’adresse du site à vos amis et connaissances quand vous leur parlez de l’association. Ils trouveront de quoi satisfaire leur curiosité.

Bernard, notre historien, a conçu une nouvelle brochure : « Le château de Lagardère  pas à pas « . Il s’agit d’un guide destiné au visiteur exigeant du château. A partir du  panneau d’accueil,  il donne de nombreux détails sur l’architecture et l’histoire du château de salle en salle. Il sera disponible à Roquefort lors de notre prochain repas. 

  •  Calendrier

Rappel des dates importantes de notre calendrier :

  • Repas des Lagardère du Sud Ouest :samedi 13 avril à Roquefort des Landes
  • Travaux d’entretien au château :un samedi de juin à fixer
  • Conseil d’administration à Pléhaut :samedi 10 août
  • Assemblée générale de l’association :dimanche 11 août à Lagardère
  • Journée du Patrimoine :dimanche 22 septembre à Lagardère.

Merci à tous pour votre confiance et votre soutien.

Lagardèrement vôtre,

Le bureau

12 juin 1418, mort de Bernard VII

Bernard VII d’Armagnac a été assassiné à Paris, il y a 600 ans : le 12 juin 1418.

C’est un cadet de la maison d’Armagnac, dont l’essor date du comte Géraud V, son arrière grand-père, fondateur du château de Lagardère, et s’est poursuivi pendant un siècle et demi, jusqu’à devenir une des principales maisons féodales du midi. Il succède à son frère aîné, Jean III en  1391, à l’âge de 30 ans, avec, déjà une réputation de chef de guerre efficace et redoutable, parfois cruel.  L’année suivante débute une période trouble, pleine de péripéties, de violence, de démagogie, de courage avec la folie du roi Charles VI.

Lire la suite

Assemblée générale de 2018

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de 2018

Le 12 Août s’est déroulée à Lagardère, dans la salle des fêtes, notre assemblée générale annuelle qui a réuni une trentaine de participants, sous la présidence de Claude.

La veille avait eu lieu, chez Claude à Pléhaut, un conseil d’administration sur les mêmes sujets.

L’assemblée générale commence à 12h, après l’apéritif pris en commun avec les habitants du village.

 

A-RAPPORT MORAL

En préambule, le président fait part de sa confiance en l’association qui a multiplié les contacts ce printemps pour mieux préparer l’avenir du château.

Il évoque diverses rencontres :

-les contacts avec Eric Gaillard de Pays d’Armagnac pour un financement par des fonds européens des travaux que nous avons lancés.

– les échanges avec l’ archéologue de la DRAC, Mme Valérie Salles, qui a confirmé qu’une équipe d’étudiants sous la responsabilité d’un enseignant de l’université de Toulouse interviendrait cet été pour procéder à des fouilles dans la salle nord du château.

– la rencontre avec le directeur départemental des offices de tourisme du Gers, M. José Luis Pereira .

a- BILAN DES ACTIONS ET ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE 

Le président mentionne la journée du Patrimoine 2017, qui a connu une fréquentation limitée due sans doute au mauvais temps et à la concurrence croissante des autres sites, le repas des Lagardère de Paris (février), le repas des Lagardère du Sud-Ouest à Roquefort des Landes début avril (33 convives) toujours très suivi. Visite de la commune de Roquefort après le repas, très instructive.

A la mi-juin, rencontre traditionnelle au château d’une quinzaine d’adhérents pour des actions de petit entretien et de mise à jour du panneau d’accueil. Après déjeuner, visite très intéressante du village de Beaucaire, ancienne bastide, guidée par M. Dutaut Boué, en présence de Mme la maire.

Le président et le vice-président rendent compte des contacts qu’ils ont eus au printemps avec les responsables de « Pays d’Armagnac » ; cet ensemble de communautés de communes peut attribuer des fonds européens qui complètent les financements de l’État et de la Région, mais il faudrait que la subvention porte sur la totalité des deux tranches envisagées pour l’année 2018.un dossier de demande de subvention a été constitué et envoyé à Pays d’Armagnac.

Il rappelle également la rencontre avec Valérie Salles, archéologue de la DRAC, qui était venue au château en 2017 pour examiner les conditions dans lesquelles pourraient être autorisées et réalisées des fouilles dans la salle nord du château. Elle est revenue au château en juin avec un doctorant, Joris Mauron, qui pourra encadrer une équipe d’étudiants ainsi qu’une autre spécialiste d’archéologie architecturale, qui prendrait de nombreuses photos lors de ces fouilles . Les étudiants,  5 personnes environ, devraient intervenir du 24 au 29 septembre prochain,  matériel fourni par la DRAC. L’hébergement des personnes concernées sera assuré par la commune dans l’ancienne salle des fêtes. Valérie Salle a évoqué une éventuelle petite subvention que ce groupe pourrait obtenir de la DRAC et qui leur permettrait de subvenir à leurs besoins logistiques (nourriture etc …)   L’intérêt, c’est qu’après ces fouilles, le sol de l’intérieur du château serait stabilisé, et aplani. Dans cette fouille, il sera possible de faire une coupe plus profonde que lors de la dernière opération .

Opération ULULE : bilan très positif, remerciements aux membres qui ont participé à l’élaboration de cette souscription : sur l’objectif de 4000 € demandé, nous avons obtenu 5050 € avec 39 contributeurs !!! Avec des répercussions positives sur les contributions directes de certains de nos adhérents, bilan total = 7300 €de bénéfice net pour la collecte (déduction faite des frais sur ULULE et des frais d’envoi des contreparties).  Jacques a  envoyé à tous les donateurs les contreparties proposées sur le site, notamment beaucoup de brochures ont été demandées.  Guy a effectué un  don important sur ULULE pour que le château soit plus « chouette » !!!

Claude remercie chaleureusement Jacques qui a fait tout le travail d’envoi des contreparties.

Claude et Danièle ont proposé de recevoir chez eux les personnes qui ont le plus souscrit sur Ulule, notamment Éliane, Guy de St Gor, Jean-Paul Lagardère, Michel Durance et Georges Ducousseau.

b- LES TRAVAUX  

Compte tenu des subventions obtenues de l’État et de la région Occitanie,ainsi que de la collecte Ulule, il est possible de lancer dès la fin du mois de septembre 2018 les travaux d’achèvement de la tour sud  (95 000 €). L’appel d’offres a été lancé par l’architecte en juin et a conduit à retenir l’entreprise Sourbès bien connue de l’association.

Le marché doit être passé avec une tranche ferme et une tranche conditionnelle et le chantier va s’ouvrir à la mi-octobre. ; normalement les financements acquis devraient permettre de lancer la 2ème tranche dans la continuité de la 1ère.

Le financement : la région Occitanie nous a attribué 20 % et l’État 40 %.  Nous avons demandé

20 % de fonds européens  auprès de « Pays d’Armagnac » qui nous a donné un accord de principe.  Ces fonds sont désormais  attribués par la région, alors qu’auparavant c’était l’État (DRAC).

C- ÉVÉNEMENTS A VENIR

Le château est inscrit sur la liste des sites ouverts pour la journée du Patrimoine du 16 septembre. Bernard, Jacques assureront les visites guidées traditionnelles. Conférence à 15h par Bernard, suivi à 16h30 d’un spectacle  de Philippe Candelon (auteur/compositeur interprète et photographe) sur le thème des chemins de St Jacques.

D- COMMUNICATION

Jacques a mis à jour la brochure éditée pour l’occasion du 20èmeanniversaire de notre association en l’étendant au 5 dernières années. Elle sera en vente lors de l’AG au tarif de 3 €.

Bernard a remanié profondément la brochure intitulée : « Histoire et Histoires », calquée sur le site Web. La nouvelle version est désormais beaucoup plus cohérente et facile à lire.

Pour le site Web, nouvelles modifications et apports faits en 2018 par Bernard, qui participe désormais à la gestion du site en appui de Claire Moreau; voir notamment notamment la page http://associationlagardere.com/comment-etait-le-chateau/très instructive, ou l’on peut retrouver les plans de coupe du château ainsi que des photos de l’intérieur avec les plans dessinés dessus !!!

Les gadgets : Jacques a fait éditer des timbres postes avec la photo du château = 2 planches de 10 timbres lettre verte, proposées à la vente pour 15 € pièce.

Jacques a reçu des demandes d’explication de notre blason : les lions correspondent aux armes du comte d’Armagnac, la tour est le symbole d’un château fort, l’écu  au centre avec l’épi de blé et le chevron serait le véritable blason  d’un  Lagardère, le plus ancien qui ait été retrouvé. (cf. Bernard).

E- GÉNÉALOGIE

Jean-Jacques a beaucoup avancé sur la branche de Cudos (car il y a énormément de descendants dans l’étude où il travaille actuellement).

Les informations  se font à la demande et grâce au logiciel HEREDIS, permettant de n’éditer que la partie qui intéresse l’adhérent ou le demandeur.

FRENOUVELLEMENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Trois administrateurs sont renouvelables : Brigitte, Hélène et Jacques qui se représentent

L’assemblée générale renouvelle le mandats de ces 3 administrateurs.

B-RAPPORT FINANCIER

Compte de résultats 2017

( en euros)

Dépenses

Frais généraux Achat de gadgets et vin Repas AG et divers Travaux

entretien

Travaux grosses réparations Total
754,98 1000,35 1903 101,78 2937,6 6697,86

Recettes

Cotisations Appel de fonds travaux Vente de gadgets et vins Repas Subventions et

dons

Total
2425 3735 2099 2076 814,62 11149,62

Solde positif : 4451,76

En 2017 il n’y a eu pas de travaux, donc pas de subvention. C’est un bilan très classique, environ 7000 € de dépenses, et 11000 € de recettes. Les rentrées de cotisations ont légèrement augmenté, mais les appels de fonds travaux ont un peu diminué, les rentrées totales étant équivalentes à celles de l’année précédente. Au total nous avons encaissé 4900 € de plus. Au 1eraoût la situation de trésorerie montre un avoir de l’ordre de 20 000 €.

Cotisations : Comme l’année dernière, le conseil d’administration propose que les cotisations restent inchangées. Le trésorier demande instamment aux retardataires d’effectuer leur versement avant le 1er octobre ; ils recevront une lettre de rappel personnelle.

Sur proposition du président, le rapport financier est adopté à l’unanimité.

L’assemblée générale est close à 13 h.

 

bulletin d’Automne 2018

Lagardère, septembre 2018

Chers cousins, chères cousines,

En cette fin septembre, nous vous présentons le dernier bulletin de l’année, comportant notamment le compte-rendu de notre assemblée générale du mois d’août et les dernières nouvelles de l’association.

Une disparition

Françoise Lagardère, d’Aire sur l’Adour, nous a quitté le 13 août, touchée  par une maladie implacable ; adhérente depuis 2001, elle avait participé fidèlement à toutes nos manifestations : repas de février-mars, travaux au château à la mi-juin, assemblées générales du mois d’août, journées du patrimoine ; c’est elle qui avait réalisé la bannière portant notre écusson. Elle avait convaincu plusieurs membres de sa famille et des amis d’entrer à l’association. Elle était encore présente au dernier repas de Roquefort le 7 avril (photo). L’association lui est reconnaissante pour tout ce qu’elle lui a apporté et assure  sa famille et à ses amis  de la profonde sympathie de tous ses membres.

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 12 Août 2018

Le 12 Août s’est déroulée à Lagardère, dans la salle des fêtes, notre assemblée générale annuelle qui a réuni une trentaine de participants, sous la présidence de Claude.

La veille avait eu lieu, chez Claude à Pléhaut, un conseil d’administration sur les mêmes sujets.

L’assemblée générale commence à 12h, après l’apéritif pris en commun avec les habitants du village.

 

A-RAPPORT MORAL

En préambule, le président fait part de sa confiance en l’association qui a multiplié les contacts ce printemps pour mieux préparer l’avenir du château.

Il évoque diverses rencontres :

-les contacts avec Eric Gaillard de Pays d’Armagnac pour un financement par des fonds européens des travaux que nous avons lancés.

– les échanges avec l’ archéologue de la DRAC, Mme Valérie Salles, qui a confirmé qu’une équipe d’étudiants sous la responsabilité d’un enseignant de l’université de Toulouse interviendrait cet été pour procéder à des fouilles dans la salle nord du château.

– la rencontre avec le directeur départemental des offices de tourisme du Gers, M. José Luis Pereira .

a- BILAN DES ACTIONS ET ÉVÉNEMENTS DE L’ANNÉE ÉCOULÉE 

Le président mentionne la journée du Patrimoine 2017, qui a connu une fréquentation limitée due sans doute au mauvais temps et à la concurrence croissante des autres sites, le repas des Lagardère de Paris (février), le repas des Lagardère du Sud-Ouest à Roquefort des Landes début avril (33 convives) toujours très suivi. Visite de la commune de Roquefort après le repas, très instructive.

A la mi-juin, rencontre traditionnelle au château d’une quinzaine d’adhérents pour des actions de petit entretien et de mise à jour du panneau d’accueil. Après déjeuner, visite très intéressante du village de Beaucaire, ancienne bastide, guidée par M. Dutaut Boué, en présence de Mme la maire.

Le président et le vice-président rendent compte des contacts qu’ils ont eus au printemps avec les responsables de « Pays d’Armagnac » ; cet ensemble de communautés de communes peut attribuer des fonds européens qui complètent les financements de l’État et de la Région, mais il faudrait que la subvention porte sur la totalité des deux tranches envisagées pour l’année 2018.un dossier de demande de subvention a été constitué et envoyé à Pays d’Armagnac.

Il rappelle également la rencontre avec Valérie Salles, archéologue de la DRAC, qui était venue au château en 2017 pour examiner les conditions dans lesquelles pourraient être autorisées et réalisées des fouilles dans la salle nord du château. Elle est revenue au château en juin avec un doctorant, Joris Mauron, qui pourra encadrer une équipe d’étudiants ainsi qu’une autre spécialiste d’archéologie architecturale, qui prendrait de nombreuses photos lors de ces fouilles . Les étudiants,  5 personnes environ, devraient intervenir du 24 au 29 septembre prochain,  matériel fourni par la DRAC. L’hébergement des personnes concernées sera assuré par la commune dans l’ancienne salle des fêtes. Valérie Salle a évoqué une éventuelle petite subvention que ce groupe pourrait obtenir de la DRAC et qui leur permettrait de subvenir à leurs besoins logistiques (nourriture etc …)   L’intérêt, c’est qu’après ces fouilles, le sol de l’intérieur du château serait stabilisé, et aplani. Dans cette fouille, il sera possible de faire une coupe plus profonde que lors de la dernière opération .

Opération ULULE : bilan très positif, remerciements aux membres qui ont participé à l’élaboration de cette souscription : sur l’objectif de 4000 € demandé, nous avons obtenu 5050 € avec 39 contributeurs !!! Avec des répercussions positives sur les contributions directes de certains de nos adhérents, bilan total = 7300 €de bénéfice net pour la collecte (déduction faite des frais sur ULULE et des frais d’envoi des contreparties).  Jacques a  envoyé à tous les donateurs les contreparties proposées sur le site, notamment beaucoup de brochures ont été demandées.  Guy a effectué un  don important sur ULULE pour que le château soit plus « chouette » !!!

Claude remercie chaleureusement Jacques qui a fait tout le travail d’envoi des contreparties.

Claude et Danièle ont proposé de recevoir chez eux les personnes qui ont le plus souscrit sur Ulule, notamment Éliane, Guy de St Gor, Jean-Paul Lagardère, Michel Durance et Georges Ducousseau.

b- LES TRAVAUX  

Compte tenu des subventions obtenues de l’État et de la région Occitanie,ainsi que de la collecte Ulule, il est possible de lancer dès la fin du mois de septembre 2018 les travaux d’achèvement de la tour sud  (95 000 €). L’appel d’offres a été lancé par l’architecte en juin et a conduit à retenir l’entreprise Sourbès bien connue de l’association.

Le marché doit être passé avec une tranche ferme et une tranche conditionnelle et le chantier va s’ouvrir à la mi-octobre. ; normalement les financements acquis devraient permettre de lancer la 2ème tranche dans la continuité de la 1ère.

Le financement : la région Occitanie nous a attribué 20 % et l’État 40 %.  Nous avons demandé

20 % de fonds européens  auprès de « Pays d’Armagnac » qui nous a donné un accord de principe.  Ces fonds sont désormais  attribués par la région, alors qu’auparavant c’était l’État (DRAC).

C- ÉVÉNEMENTS A VENIR

Le château est inscrit sur la liste des sites ouverts pour la journée du Patrimoine du 16 septembre. Bernard, Jacques assureront les visites guidées traditionnelles. Conférence à 15h par Bernard, suivi à 16h30 d’un spectacle  de Philippe Candelon (auteur/compositeur interprète et photographe) sur le thème des chemins de St Jacques.

D- COMMUNICATION

Jacques a mis à jour la brochure éditée pour l’occasion du 20èmeanniversaire de notre association en l’étendant au 5 dernières années. Elle sera en vente lors de l’AG au tarif de 3 €.

Bernard a remanié profondément la brochure intitulée : « Histoire et Histoires », calquée sur le site Web. La nouvelle version est désormais beaucoup plus cohérente et facile à lire.

Pour le site Web, nouvelles modifications et apports faits en 2018 par Bernard, qui participe désormais à la gestion du site en appui de Claire Moreau; voir notamment notamment la page http://associationlagardere.com/comment-etait-le-chateau/très instructive, ou l’on peut retrouver les plans de coupe du château ainsi que des photos de l’intérieur avec les plans dessinés dessus !!!

Les gadgets : Jacques a fait éditer des timbres postes avec la photo du château = 2 planches de 10 timbres lettre verte, proposées à la vente pour 15 € pièce.

Jacques a reçu des demandes d’explication de notre blason : les lions correspondent aux armes du comte d’Armagnac, la tour est le symbole d’un château fort, l’écu  au centre avec l’épi de blé et le chevron serait le véritable blason  d’un  Lagardère, le plus ancien qui ait été retrouvé. (cf. Bernard).

E- GÉNÉALOGIE

Jean-Jacques a beaucoup avancé sur la branche de Cudos (car il y a énormément de descendants dans l’étude où il travaille actuellement).

Les informations  se font à la demande et grâce au logiciel HEREDIS, permettant de n’éditer que la partie qui intéresse l’adhérent ou le demandeur.

FRENOUVELLEMENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Trois administrateurs sont renouvelables : Brigitte, Hélène et Jacques qui se représententL’assemblée générale renouvelle le mandats de ces 3 administrateurs.

B-RAPPORT FINANCIER

Compte de résultats 2017

( en euros)

Dépenses

Frais généraux Achat de gadgets et vin Repas AG et divers Travaux

entretien

Travaux grosses réparations Total
754,98 1000,35 1903 101,78 2937,6 6697,86

Recettes

Cotisations Appel de fonds travaux Vente de gadgets et vins Repas Subventions et

dons

Total
2425 3735 2099 2076 814,62 11149,62

Solde positif : 4451,76

En 2017 il n’y a eu pas de travaux, donc pas de subvention. C’est un bilan très classique, environ 7000 € de dépenses, et 11000 € de recettes. Les rentrées de cotisations ont légèrement augmenté, mais les appels de fonds travaux ont un peu diminué, les rentrées totales étant équivalentes à celles de l’année précédente. Au total nous avons encaissé 4900 € de plus. Au 1eraoût la situation de trésorerie montre un avoir de l’ordre de 20 000 €.

Cotisations : Comme l’année dernière, le conseil d’administration propose que les cotisations restent inchangées. Le trésorier demande instamment aux retardataires d’effectuer leur versement avant le 1er octobre ; ils recevront une lettre de rappel personnelle.

Sur proposition du président, le rapport financier est adopté à l’unanimité.

L’assemblée générale est close à 13 h.

A l’issue du repas, une vente aux enchères a permis de vendre 3 tableaux au bénéfice de l’association grâce à la générosité de notre artiste, Joëlle Hurstel, toujours aussi créative.

 

DERNIÈRES NOUVELLES

 Travaux

Le marché a été signé le 18 septembre et l’ordre de service de commencer les travaux le 24. Le chantier devrait s’ouvrir la deuxième quinzaine d’octobre et durer 6 mois pour la tranche ferme suivie normalement par la tranche conditionnelle d’une durée de 6 ois également.

Fouilles

Comme annoncé une équipe d’étudiants dirigée par un doctorant a procédé à des fouilles dans la salle nord sous l’autorité de Valérie Salles, archéologue à la DRAC de Toulouse. Ils ont enlevé une bonne partie du remblai situé au fond de la salle côté est, et ont donné leur accord pour revenir l’an prochain pour retrouver le niveau initial de la salle. l’accès pour les visiteurs est déjà bien amélioré.

 Recrutement d’adhérents 

Trois nouveaux adhérents ont rejoint l’association cette année : Jacques a été sollicité par un ancien condisciple, élève du lycée d’Auch qui est devenu polytechnicien, Henri DARU, pour une souscription pour un ouvrage ; en remerciement celui-ci a versé à ULULE et adhéré à l’association. Par ailleurs, Claude  a eu l’occasion de rencontrer un commandant de bord retraité de Roquebrune (32) et l’a convaincu d’adhérer à l’association. Nous accueillons également le fils de Jacqueline Lagardère de Lormont, David Rémaut-Lagardère qui réside à Olivet (45). Bienvenue à tous les trois.

   Journée du Patrimoine du 16 septembre

Une quinzaine d’adhérents se sont retrouvés pour cette journée favorisée par un très beau temps et ont partagé un pique nique chaleureux auquel ont participé le maire Patrick Dubos et son épouse Christine ainsi que le chanteur et les musiciens du spectacle donné l’après-midi dans la chapelle.

Les visiteurs, guidés par Bernard, ont été beaucoup plus nombreux l’après-midi que le matin, attirés par la conférence de Bernard suivie par un spectacle musical donné par Philippe Candelon, acteur chanteur gersois qui a séduit les quelques soixante dix spectateurs rassemblés dans une chapelle pleine. Comme les années précédentes, Jacqui Estingoy, habitant du village,  a effectué des  démonstrations de taille de vigne et de pressage de raisin.

Dans la matinée le président et le vice-président ont rencontré Annabelle Morlan, une des responsable du tourisme à Pays d’Armagnac avec laquelle ils ont évoqué le passage sur le terrain du château d’un sentier de randonnée pédestre et de l’itinéraire Lupiac-Maastricht, sentier de randonnée équestre qui est en cours de réalisation entre la Gascogne et les Pays-Bas pour rappeler le parcours d’un gersois célèbre, d’Artagnan.

Claude  a signé la convention qui réglera les droits et obligation respectifs de l’association et de Pays d’Armagnac pour le passage de ces deux sentiers.

 

Le mot de la fin …Le prochain bulletin sera diffusé début février 2018 ; en attendant, le conseil d’administration vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année …A l’an prochain !