Archives de l’auteur Lagardère

bulletin d’été 2022

Bordeaux, le 20 juin 2022.

Chers cousins, chères cousines, chers amis,

Le déclin de la pandémie a permis une reprise complète de nos activités en ce premier semestre : après le repas des parisiens le 29 janvier, nous nous sommes retrouvés à Roquefort le 9 avril puis à Lagardère le 11 juin.

Le confinement sous ses différentes formes, ne nous a pas empêchés de poursuivre activement les études de restauration du château, même si elles n’ont pas avancées aussi vite que nous l’aurions souhaité. Pour le lancement d’une nouvelle tranche de travaux, nous avons des promesses de subvention, mais les discussions avec la DRAC s’avèrent laborieuses.

LES MANIFESTIONS RÉCENTES

Repas des adhérents du sud-ouest à Roquefort, le 9 avril.

Après deux ans d’interruption, nous avons pu reprendre le traditionnel repas à Roquefort avec des effectifs en baisse par rapport à 2019, la crainte du Covid étant toujours présente chez une partie de nos adhérents. Nous étions néanmoins une vingtaine dont une grande partie a pu participer dans l’après-midi à la visite du château de Ravignan, impressionnant édifice du 17ème siècle au milieu d’un terrain de 400 ha, en partie planté de vignes destinées à la production d’armagnac. Retrouvailles chaleureuses et animées conclues par des achats de floc et d’armagnac à la boutique du château.

repas de Roquefort
château de Ravignan

Rencontre de juin au château

Le samedi 11 juin, nous nous sommes retrouvés une vingtaine au château pour la rencontre traditionnelle consacrée à des travaux divers, notamment de consolidation et de mise à jour du panneau d’affichage.

Le pique-nique s’est déroulé dans une atmosphère particulièrement chaleureuse, certes naturelle chez nos adhérents, mais sans doute renforcée par plusieurs vins exceptionnels dus à la générosité de Guy de Saint Gor. Bernard nous a lu un poème en l’honneur de Vincent, guide très sollicité et toujours disponible du château. Vous trouverez le texte en pièce jointe.

Au cours du repas, Claude nous a signalé un article des Échos mentionnant une startup dans le domaine médical créée à partir des travaux de deux chercheurs, dont l’un se nomme Louis Lagardère. Il s’agit en fait de l’un des fils de Bernard, expert en calcul scientifique, dont les travaux ont permis de réduire dans des proportions spectaculaires, la durée de calculs permettant la mise au point de certains médicaments. Bravo à Louis et bonne chance pour la suite !

Par ailleurs Bernard a pu, dans l’après-midi, prendre diverses photos de la façade nord du château et de la chapelle depuis un chemin dominant le Riberot, point de vue rarement utilisé.

église et château vus du sud
Guy, notre généreux fournisseur de grands vins

LES MANIFESTATIONS FUTURES :

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

L’assemblée générale de notre association aura lieu à Lagardère pendant les fêtes de la Saint-Laurent, le dimanche 14 août. Elle sera précédée d’un conseil d’administration la veille chez Claude à Pléhaut.

Le château sera ouvert à partir de 10h30. Vous êtes invités à vous y présenter dès ce moment pour participer à une visite commentée avec indications sur les travaux futurs.

Nous nous retrouverons tous sur la place du village à 11 h 30 pour prendre l’apéritif avec les habitants de la commune. L’assemblée générale dans la salle des fêtes du village se tiendra 12 h précises. N’hésitez pas à arriver en avance pour profiter du stand des gadgets qui ont été en partie renouvelés (sacs rouge ou bleu, tabliers de cuisine).

L’ordre du jour de l’assemblée générale sera le suivant :

  • Rapport moral
  • Projets en cours d’étude
  • Prochains travaux
  • Rapport financier
  • Questions diverses

A 13 h, repas au prix de 28 € (10 € pour les enfants de moins de 10 ans).

Avec la reprise des activités, nos traiteurs habituels sont débordés. Le traiteur de Jégun qui nous avait dépannés l’an passé a accepté de nous servir cette année, bien qu’il soit pris par un autre repas. Le menu sera le suivant :

Kir à la pêche

Salade gasconne d’été (salade, magret séché maison, tomates cerise, cubes de melon)

Le rondin gascon (anneau de ventrêche,entourant une farce à base de veau et porc, herbes, oignons de trebons, persillade )

Brochette de pommes grenailles et poivrons – Jus corsé

Tarte aux fruits –  café 

Vin de David

Pour votre participation à l’assemblée générale et au repas, une réponse vous est demandée pour le 25 juillet au plus tardVous voudrez bien retourner le bulletin d’inscription ci-joint, ou le pouvoir, au trésorier, Jacques.

Pour alimenter la vente aux enchères qui se tiendra en fin de repas, nous faisons appel aux divers talents des adhérents et de leurs amis. Merci de préparer des œuvres de toute nature (peinture, sculpture, photo artistique, vannerie, broderie, etc.… ayant bien entendu un rapport avec le château). Si vous avez une œuvre à proposer, en informer Claude ou Jacques avant l’assemblée générale de façon que nous puissions organiser les enchères

ADHÉRENTS

Guy de Saint Gor nous a appris la disparition brutale de sa cousine Danielle Dulon, fille de Raymond Lagardère, décédé l’an dernier, tous deux adhérents depuis plusieurs années. L’association s’associe à sa peine.

Après l’arrivée l’an passé de plusieurs adhérents, notamment de la famille de Guy Claude, nous n’avons enregistré en 2022 qu’une seule nouvelle adhésion, celle du foyer constitué de Claire et Jean Claude Hernandez d’Auch, amis de Danielle et Claude. Comme nous l’ont montré les années précédentes, c’est dans nos familles que nous pourrons trouver de nouveaux adhérents, notamment plus jeunes que la moyenne, qui pourront assurer la relève. Merci de prospecter activement !!!

SITUATION FINANCIÈRE

En l’absence de travaux ces deux dernières années, la situation financière a peu évolué ces derniers mois, marquée seulement par le paiement d’acomptes à notre architecte pour les études d’avant-projet. La rentrée des cotisations a pris du retard, ce qui s’explique peut-être par la pandémie. Le trésorier félicite ceux qui ont réglé avec ponctualité leur cotisation, et remercie par avance les retardataires de bien vouloir le faire rapidement, si possible avant le 15 juillet. Ces derniers recevront un rappel particulier, ci-joint.

DIVERS

Gadgets

Nous disposons toujours de divers articles commandés ces dernières années, tels que sacs de plage, mugs, gourdes, stylos écologiques, porte-clés marqués Lagardère, mais aussi de  T-shirts à l’effigie du château, de casquettes et de chemises marquées Lagardère. Tous seront disponibles pour la prochaine assemblée générale ainsi que des timbres avec la photo du château. Pensez à vos enfants, petits-enfants, famille et amis. Ils apprécieront certainement un cadeau « Lagardère ».

Site Web

Notre site est régulièrement mis à jour par Bernard. Vous êtes invités à le consulter régulièrement (www.associationlagardere.com) et à le faire connaître.

Nous vous souhaitons un bel été.

vue du sud-est
vue du sud-ouest

A bientôt, Lagardèrement vôtre.

Bulletin de janvier 2022

 

le 31 janvier 2022

Chers cousins, chères cousines,

Nous sommes encore en début d’année, et il n’est pas trop tard pour adresser à chacun d’entre vous nos meilleurs vœux, en souhaitant qu’ils deviennent des réalités … Que 2022 vous garde en bonne santé et vous apporte de grandes satisfactions personnelles, familiales, professionnelles et associatives. Qu’après 2019, exceptionnelle par l’importance des travaux achevés et les deux années qui ont suivi marquées par la pandémie, la nouvelle année soit belle pour l’association par la conclusion des études sur l’avenir du château et le lancement d’une nouvelle tranche de travaux, qu’elle voit se poursuivre le renouvellement indispensable des effectifs et qu’elle soit marquée par  une participation active d’un grand nombre d’adhérents.

A. LES MANIFESTATIONS PASSÉES

Malgré les craintes de certains adhérents devant la poursuite de la pandémie, le président a décidé d’organiser la traditionnel repas des parisiens qui n’avait pu avoir lieu l’an passé. Nous nous sommes retrouvés une douzaine le 29 janvier à la brasserie L’Européen à Paris, avec d’autant plus de plaisir que certains ne s’étaient pas vus depuis 2 ans. Excellente ambiance de retrouvailles amicales pour une rencontre qui s’est prolongée dans l’après-midi.

B. LES MANIFESTATIONS FUTURES

Le repas du Sud Ouest se déroulera le samedi 9 avril à 12h30 à « L’auberge du Colombier » à Roquefort des Landes. Une information sera adressée en temps utile aux adhérents des départements n° 16, 17, 24, 31, 32, 33, 40, 47, 64, 65, 82.

Si des adhérents d’autres départements veulent y participer, ils seront bien sûr les bienvenus. Qu’ils se signalent auprès du trésorier Jacques (05 56 99 24 97).

Une rencontre aura lieu mi-juin au château à une date à déterminer, pour de menus travaux d’entretien.

L’assemblée générale aura lieu le dimanche 14 août à Lagardère précédée d’un conseil d’administration à Pléhaut la veille.

La journée du Patrimoine se tiendra le dimanche 18 septembre à Lagardère.

C.LES TRAVAUX.

L’année 2021 a vu l’achèvement des études d’avant-projet, conclues par l’envoi à la DRAC en juin de deux documents, d’une part un dossier d’avant-projet portant sur l’aménagement de la tour Sud et la reconstitution de la porte Est, d’autre part une demande d’autorisation de travaux (DAT) portant sur une première tranche de la porte Est.

A notre grande surprise, comme à celle de l’architecte, ces deux dossiers ont reçu un avis défavorable pour des motifs incompréhensibles. Peut-être des changements de responsables importants à la DRAC expliquent-ils cette attitude.

Nous avons pu finalement obtenir qu’une réunion se tienne à Lagardère en novembre entre la DRAC, l’association et l’architecte. Cette rencontre qui a permis aux représentants de la DRAC de mieux comprendre notre projet, a débouché sur un accord de principe sur les grandes lignes de l’avant-projet et sur des directives précises, sur les fouilles archéologiques devant accompagner les travaux de la porte Est. Un nouveau dossier de DAT a pu être préparé sur ces bases par l’architecte et adressé par nos soins à la DRAC fin décembre. Il est actuellement à l’instruction avec la promesse d’une subvention de l’Etat pour une première tranche de travaux en 2022.

D.LE MOT DU TRÉSORIER

Le budget 2021 a été peu influencé par la pandémie puisque nous constatons une augmentation des recettes (cotisations, participations aux travaux, dons) qui retrouvent leur niveau d’avant la crise. En matière de grosses réparations, nous enregistrons des dépenses d’études couvertes à moitié par une subvention de l’Etat.

Avec le 1er trimestre vient le moment de verser les cotisations et appels de fonds pour travaux 2022.

Les montants fixés lors de l’assemblée générale du 14 août 2011, et donc inchangés depuis 11 ans, sont les suivants :

Cotisations : 25 € pour les foyers d’un seul membre, 35 € pour les foyers de 2 membres et plus.

Pour la contribution aux travaux, elle est libre donc sans limite supérieure. Le montant recommandé est de 45 € avec un minimum de 30 €.

Nous insistons sur la nécessité d’effectuer vos versements au cours du premier trimestre et directement au trésorier (Jacques Lagardère 15 Bd du Président Wilson 33200 Bordeaux).

Ceux qui seraient gênés de faire un versement important en début d’année, ont la possibilité d’établir un chèque pour la cotisation, et un chèque différent pour la contribution aux travaux. Le trésorier n’encaissera le 2ème chèque que deux mois après la date d’émission, et même plus tard, sur indication particulière du signataire. Il est également possible d’effectuer un règlement par virement sur le compte de l’association à l’agence de Valence du Crédit Agricole :

Nous rappelons enfin que ceux qui paient l’impôt sur le revenu, pourront déduire du montant de leur impôt les 2/3 des sommes versées à l’association (cotisation et contribution travaux). Un reçu fiscal leur sera transmis par courrier électronique ou avec l’envoi postal du prochain bulletin. Ces dispositions ne sont pas affectées par le prélèvement à la source.

E. LES ADHÉRENTS

Malgré le vieillissement des « pionniers », le nombre d’adhérents évolue peu, les disparitions étant en partie compensées par de nouvelles adhésions.

En 2021, nous avons perdu par décès ou démission cinq adhérents dont une des plus anciennes, la mère de Brigitte Lagardère (Valence d’Agen), mais nous en avons recruté cinq.

Nous sommes toujours près de 180 adhérents, correspondant environ à 120 foyers. Ces 120 foyers ne se traduisent en fait que par moins d’une centaine de cotisations réglées, la différence venant de plusieurs sources : membres d’honneur ou bienfaiteurs dispensés de cotisation, membres ayant demandé pour insuffisance de ressources à être dispensés de cotisation momentanément ou définitivement, membres “oubliant” de régler leur cotisation une année mais rejoignant l’association l’année suivante.

Notre souci de recrutement doit être permanent pour assurer le renouvellement de ceux qui disparaissent ou s’éloignent, atteints par les handicaps de l’âge ; n’hésitez pas à solliciter vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces, de façon que les jeunes générations prennent progressivement le relais de celles qui ont assurées le démarrage de l’association.Nous rappelons que l’association est ouverte, non seulement aux Lagardère, mais à leurs parents, à leurs amis, aux amis du château et à ceux du village. Le bureau propose comme objectif que chaque foyer actuel assure le recrutement d’un membre nouveau cette année.    Des bulletins d’adhésion vous seront adressés sur demande. 

F. LA COMMUNICATION

En 2022 nous célèbrerons notre trentième anniversaire. Un petit groupe de travail piloté par Jacques et composé au départ d’Hélène et d’Isabelle, va réfléchir dès le mois de février aux manifestations à organiser et documents à préparer. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, soit pour participer au groupe de travail, soit pour fournir des idées au groupe : s’adresser à Jacques 06 50 68 48 05 et jacques.lagardere@numericable.frPour rappel, le site Web de l’association (www.associationlagardere.com), créé il y a une dizaine d’années, est mis à jour régulièrement par Bernard et Claire. J’invite tous les adhérents qui ne l’auraient pas encore fait, à le visiter et à faire part à Bernard (bernard.lagardere@club-internet.fr) de vos remarques et suggestions. Pensez à donner l’adresse du site à vos amis et connaissances quand vous leur parlez de l’association. Ils trouveront de quoi satisfaire leur curiosité. Le site est riche d’informations, non seulement sur le château et notre association, mais également sur le village de Lagardère, spécialement l’église, sur l’histoire de la région et sur la vie de ceux ou celles qui l’ont illustrée comme les comtes d’Armagnac, les rois d’Angleterre, ducs d’Aquitaine,et bien sûr les rois de France, dont plusieurs se sont entourés de remarquables gascons

En matière de gadgets, le trésorier renouvelle régulièrement les produits traditionnels. Rappelons notamment que des timbres à l’effigie du château, des carnets, des stylos, des gourdes, des porte-clefs, des mugs marqués Lagardère sont disponibles. Jacques vient de mettre au point des cartes postales à l’effigie du château qui seront disponibles pour notre repas de Roquefort.

Nous rappelons également l’existence de nombreuses brochures sur le château, l’association et le village, dont certaines sont mises à jour chaque année. Vous pouvez vous les procurer lors de nos diverses rencontres mais également en les commandant à notre trésorier Jacques (06 50 68 48 05).

G. CALENDRIER

Rappel des dates importantes de notre calendrier :

  • Repas des Lagardère du Sud Ouest :         samedi 9 avril à Roquefort des Landes
  • Travaux d’entretien au château :              un samedi de juin à fixer
  • Conseil d’administration à Pléhaut :           samedi 13 août à Pléhaut
  • Assemblée générale de l’association :       dimanche 14 août à Lagardère
  • Journée du Patrimoine :                              dimanche 18 septembre à Lagardère.

Merci à tous pour votre confiance et votre soutien.

Lagardèrement vôtre,

Le bureau

 

bulletin d’automne 2021

Chers cousins, chères cousines,

En cette fin septembre, nous vous présentons le dernier bulletin de l’année, comportant notamment le compte-rendu de notre assemblée générale et de la journée du Patrimoine, événements qui ont pu se dérouler dans des conditions pratiquement normales malgré la persistance de la pandémie. 

 Vous trouverez également les dernières nouvelles de l’association.

COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU  8 AOÛT 2021

Précédée d’un conseil d’administration la veille à Pléhaut, l’assemblée générale s’est tenue dans les locaux rénovés de la mairie.

            Elle a rassemblé une trentaine de participants dont plusieurs nouveaux adhérents

Le président a remercié les présents et rappelé que nous vivons un moment clé dans la restauration du château. 

Les études en cours  portent sur l’aménagement interne de la tour sud avec création de planchers ainsi que sur  la restauration de la porte est.

Une fois ces travaux réalisés, le château pourra recevoir du public et les responsabilités de l’association prendront une nouvelle dimension.

A-RAPPORT MORAL

Le président a rappelé les événements récents : la pandémie nous a empêchés de nous réunir à Paris en début d’année et à Roquefort en avril mais la rencontre de juin au château a pu avoir lieu avec succès puisque elle a rassemblé plus de 20 personnes  dont plusieurs nouveaux adhérents .

     Le vice-président a évoqué les événements à venir, en premier lieu la journée du Patrimoine, le  19 septembre ; la visite  du château a été programmée par la DRAC et figure dans les documents régionaux sur les journées du  Patrimoine avec une conférence de Bernard à 15 h. Il est possible qu’à l’initiative d’Hélène, un conteur   professionnel puisse intervenir à 16 h. Un sculpteur pourrait présenter des œuvres dans le château.

1 – Les travaux futurs  

S. THOUIN a présenté l’avant projet général portant sur l’aménagement de la tour sud et la reconstruction de la porte est, ainsi qu’une demande d’autorisation des travaux pour une première tranche (porte est). Pour  la tour sud , il s’agit de reconstituer deux niveaux, correspondant au 2ème et 3ème niveaux du château du 16ème siècle ainsi qu’une  passerelle sur le côté est pour permettre aux visiteurs de disposer d’une vue à 360 ° sur les environs du château.

                                    L’avant projet et la demande d’autorisation de travaux ont été transmis en juin à la DRAC de Toulouse pour instruction. Les discussions promettent d’être délicates. Craignant un refus de la DRAC, S. Thouin ne souhaitait pas reconstituer le pont levis coté est, mais nous avons maintenu ce souhait. ; il sera proposé en solution alternative dans l’avant projet. Sont également prévus le dégagement des remblais l’intérieur de cette partie du château, et à l’extérieur, ce qui suppose la réalisation de fouilles archéologiques; elles seront réalisées par un bureau privé, ce qui qui risque d’être très coûteux pour l’association.

                                   La réalisation de l’aménagement de la tours sud permettra des visites    organisées, mais entraînera pour l’association des responsabilités nouvelles, en tant qu’établissement recevant du public .

2- Recrutement d’adhérents :

Francis et Paulette

Deux personnalités nous ont quittés parmi les tout premiers adhérents, Guy-Claude de Ger (64) au mois de mars et Paulette, mère d’Isabelle et épouse de Francis, notre ancien trésorier, en juillet.

 Mais nous avons recruté plusieurs adhérents :

Christophe Fois et son épouse demeurant dans la région de Tours, qui ont acheté une maison à Lagardère.

Élisabeth Bourdier, fille de Geneviève Lagardère, et son mari, demeurant dans les Landes .

Gregory Lagardère, fils de Guy Claude, et son épouse,  demeurant dans la région toulousaine.

Matthieu Lagardère, neveu du précédent, demeurant en région toulousaine.

M. Demoncie, ami de Gilbert Gabillon, demeurant en région toulousaine. 

3 – Communication :

Nous avons procédé régulièrement à la mise à jour du Site web, des brochures  et dépliants en français et en anglais (grâce à Jacky).

Il faudrait enrichir le site Wikipédia avec nos informations, modifier le panneau d’accueil sur suggestion de Pierre, afin de le protéger des intempéries, en en enlevant les cadres qui rouillent et en punaisant les documents protégés par une feuille plastique.

Les gadgets : on continue à distribuer ce qu’on a déjà en stock, pas d’achat de prévu, Jacques a toujours des timbres postes à l’effigie du château ( 15 €  les 10 ou à l’unité 1,50 €.)

L’année prochaine nous fêterons les 30 ans de l’association !!!

Nous souhaitons organiser le même type d’événement que pour les 20 ans.

Un groupe de travail va être mis en place avec Jacques, Hélène et Isabelle.

4 – Généalogie :

Jean-Jacques a avancé ses recherches sur la branche des Bretons de la famille Lagardère des Landes.  Jacques suggère de ne réaliser des impressions sous forme de brochures, que sur la demande des adhérents. »

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité.

B – RAPPORT FINANCIER    

Jacques présente le  rapport financier 2020 :                                                                                                                                             

En 2020 nous avons enregistré les mouvements suivants :

Dépenses

Frais générauxAchat de gadgets et vinRepas AG et diversTravaux entretienTravaux grosses réparationsdiversTotal
1034,711199,90002234,61

Recettes

CotisationsAppel de fonds travauxVente de gadgets et vinsRepas Subventions Dons et produits financiersTotal
20904 0061402,8015667,721599,4624765,98

Solde positif : 22 456,37

L’exercice 2020 correspond à une année ordinaire puisqu’il n’y a pas eu de travaux au château et que les seules dépenses d’investissement  ont été des dépenses d’études (mise au point du dossier d’autorisation de travaux puis du dossier d’avant projet général de l’achèvement de la tour sud)

Sachant que la situation de l’association au 01/01/2020 était positive au niveau de 8846,47 €, le solde créditeur au 31/12/2020 s’élève à 31 302,84 €.  Il est reporté au 01/01/2021.

            Sur le plan des dépenses et des recettes ordinaires, l’exercice 2020 a été fortement,marqué par les conséquences de la pandémie (annulation des manifestations se traduisant par une réduction  des rentrées de cotisations ). Les frais généraux ont également été réduits comme les achats et ventes de gadgets . 

En matière de subvention, à noter le versement, en juin, de la subvention sur fonds européens

(15 517,72 €) après une longue procédure. S’ajoute la subvention annuelle de la commune (150 €).

Au 1er août 2021, la situation se présente comme suit :

Dépenses

Frais générauxAchat de gadgets et vinRepas AG et diversTravaux entretienTravaux grosses réparationsTotal
827,9805045,765873,74

Recettes

CotisationsAppel de fonds travauxVente de gadgets et vinsRepas Subventions et donsTotal
40010853483001502283

            Les résultats des 7 premiers mois de l’année ont été encore fortement influencés par la pandémie (annulation des manifestations, notamment des repas, ralentissement du versement des cotisations ).

            La situation de trésorerie fait apparaître un solde positif de 21 756,43 € auquel devrait s’ajouter prochainement le versement de la subvention de la DRAC sur les études d’avant projet .le versement par la DRAC d’une subvention de 2590 € correspondant aux études terminées.   

Les dépenses de grosses réparations en 2020 ont été nulles ;  les recettes  correspondent au versement de la subvention sur fonds européens,  près de 16 000 € reçus ; le solde est donc largement positif.

Jacques rappelle aux retardataires qu’ils doivent régler de toute urgence et au plus tard le 15 octobre leur cotisation et participation aux travaux pour 2021. Il propose de ne pas modifier le montant  des cotisations pour 2022.

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité

La séance est levée à 13 h.

Après la séance, un repas a été servi dans la salle de la mairie qui rassemblait 31 personnes. La reprise générale des activités festives ne nous avait pas permis de retrouver un de nos traiteurs habituels mais M. Roy de Jégun nous a dépanné en servant une entrée et un plat chaud. D’autres adhérents (Pierre, Anna, Vincent) ont pu fournir les autres éléments (fromage, dessert, café, pain.), si bien que le repas s’est déroulé dans des conditions satisfaisantes.

Une vente aux enchères  a conclu la journée. Claude, en brillant commissaire priseur, a vendu plusieurs tableaux de Joëlle Hurstel mais a dû retirer de la vente un tableau signé F. Lagardère dont Pierre avait fait don à l’association.  Comme vous le verrez plus loin, l’histoire  a connu une fin heureuse lors de la journée de du Patrimoine le 19 septembre.

LA JOURNÉE du PATRIMOINE (19 SEPTEMBRE)

La visite du château avait été inscrite au programme des manifestations arrêté par la DRAC pour la journée du Patrimoine.

Outre les visites guidées assurées par Bernard tout au long de la journée ainsi que sa conférence dans la chapelle,  le programme prévoyait deux activités particulières organisées par Hélène :

  • une exposition de sculptures dans le château par Richard Blanc, un artiste périgourdin qui travaille le métal,
  • un spectacle donné dans la chapelle par un conteur professionnel, Daniel L’Homme, périgourdin également. 
Richard Blanc, sculpteur
Daniel L’Homme, conteur
la conférence de Bernard

Ces deux manifestations ont été vivement appréciées tant par les adhérents que par les visiteurs.

C’est une centaine de visiteurs qui ont ainsi pu découvrir le château, une cinquantaine de personnes qui ont suivi la conférence de Bernard et la prestation du conteur.  

Jacky Estingoy, notre animateur habituel a fait des démonstrations de pressage de raisin et de fabrication de floc.

Danièle à la table des gadgets

En milieu de journée un pique nique  a rassemblé une quinzaine d’adhérents auxquels  se sont joints le conteur, le sculpteur et sa famille.Au cours du repas, Claude  a remis officiellement à Jean-Paul Lagardère, adhérent de Morcenx, le tableau signé F. Lagardère donné par Pierre et qui s’est avéré après enquête avoir été peint dans les années 70 par Françoise Lagardère, sœur de Jean-Paul, décédée en 1994. Visiblement très ému, Jean-Paul a chaleureusement remercié le président et a fait à l’association un don sous la forme d’un chèque important.

le château et le ciel menaçant
Jean-Paul Lagardère et le tableau

DERNIÈRES NOUVELLES

Fin septembre nous avons reçu un avis très critique de  la DRAC sur l’avant projet d’aménagement que nous lui avions adressé en juin ainsi qu’une réponse négative pour la demande d’autorisation de travaux relative à la porte est. En concertation avec l’architecte, nous allons tenter de rencontrer les responsables de la DRAC en novembre pour mieux comprendre leurs observations et tenter d’y répondre. Il apparaît qu’il sera nécessaire de procéder à des fouilles archéologiques ainsi qu’à des études complémentaires portant sur le bâti et  la stabilité de certains massifs de fondation.

Nous sommes visiblement partis pour un marathon technico-administratif de longue durée.

Bonne fin d’année à tous

Le bureau

Bulletin d’été 2021

Bordeaux, le 21 juin 2021.

         Chers cousins, chères cousines, chers amis

Le déclin régulier de la pandémie fait renaître l’espoir d’une reprise totale de nos activités et notamment de nos rencontres habituelles.

 Si nous n’avions pu organiser cette année le repas de parisiens ni celui du sud-ouest, nous nous sommes retrouvés nombreux le 12 juin à Lagardère et prévoyons de le faire à nouveau pour l’assemblée générale au mois d’août et pour la journée du patrimoine en septembre. 

Le confinement sous ses différentes formes ne nous a pas empêchés de poursuivre activement les études de restauration du château même si elles n’ont pas avancé aussi vite que nous l’aurions souhaité.

A-LES MANIFESTIONS RÉCENTES

  • Rencontre au château
la plaque pour Guy Lagardère

Le samedi 12 juin, nous nous sommes retrouvés particulièrement nombreux au château pour la rencontre traditionnelle, avec la bonne surprise d’accueillir plusieurs nouveaux adhérents parmi lesquels des membres de la famille de Guy-Claude, décédé le 13 mars, et de Geneviève. Avant le repas, nous nous sommes rendus au cimetière voisin pour rendre hommage, non seulement à Guy Claude, mais également à Jean-Jacques, notre fondateur ainsi qu’à Maurice Adon habitant du village et administrateur particulièrement actif de l’association. 

Jaqui Estingoy aux « Houns »

Le président et des représentants de la famille de Guy et Geneviève ont déposé une plaque sur la tombe de Guy-Claude au nom de l’association, en mémoire de celui qui fut un véritable cofondateur de l’association et son premier adhérent après Jean-Jacques. 

Le repas s’est déroulé dans une atmosphère particulièrement chaleureuse, animée par la joie des retrouvailles ainsi que par des foies gras et plusieurs vins exceptionnels dus à la générosité de Guy de Saint Gor.

Après le repas, nous avons pu visiter sous la houlette de notre animateur habituel, Jacky Estingoy, habitant du village, ce qui reste des installations thermales qui ont fonctionné, entre 1821 et la fin du 19ème siècle au lieu-dit « las Hounts » (les fontaines en gascon), au sud de la commune

B-LES MANIFESTATIONS FUTURES :

  • ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

L’assemblée générale de notre association aura lieu à Lagardère pendant les fêtes de la Saint-Laurent, le dimanche 8 août. Elle sera précédée d’un conseil d’administration la veille chez Claude à Pléhaut.

Le château sera ouvert à partir de 10h30. Vous êtes invités à vous y présenter dès ce moment pour participer à une visite commentée avec indications sur les travaux futurs.

Nous nous retrouverons tous sur la place du village à 11 h 30 pour prendre l’apéritif avec les habitants de la commune. L’assemblée générale dans la salle des fêtes du village se tiendra 12 h précises. N’hésitez pas à arriver en avance pour profiter du stand des gadgets qui ont été en partie renouvelés (T-shirts, porte-clés, gourdes, sacs de plage, timbres, mugs, etc.…).

L’ordre du jour de l’assemblée générale sera le suivant :

  • Rapport moral
  • Projets en cours d’étude
  • Rapport financier
  • Questions diverses

A 13 h, repas au prix de 20 € (9 € pour les enfants de moins de 10 ans).    

Avec la reprise des activités, nos traiteurs habituels sont débordés et ne peuvent assurer le service du repas. Nous avons finalement trouvé un traiteur de Jégun, pris le même jour par un autre repas, mais qui accepte de nous livrer un hors d’œuvre et un plat chaud, L’association fournira le dessert, le café et le vin. Le menu sera le suivant : 

-Salade mélangée, melon du Gers, tomates marinées, magret séché, croûtons 

-Civet de canard au Côte-de-Gascogne rouge, gratin de pomme de terre et petite frisée à l’ail ! 

-Dessert, café, Vin de David

Pour votre participation à l’assemblée générale et au repas, une réponse vous est demandée pour le 25 juillet au plus tard.

Vous voudrez bien retourner le bulletin, ou le pouvoir, au trésorier, Jacques.

En ces temps d’économie et d’écologie, n’hésitez pas à profiter du « covoiturage » en transportant des voisins ou en vous faisant transporter par eux ; il suffit d’appeler Jacques (05 56 99 24 97 ou 06 50 68 48 05) dans la semaine précédant l’assemblée générale. Il pourra vous indiquer le nom des participants proches de chez vous et leur téléphone.

       Pour alimenter la vente aux enchères qui se tiendra en fin de repas, nous faisons appel aux divers talents des adhérents et de leurs amis. Merci de préparer des œuvres de toute nature (peinture, sculpture, photo artistique, vannerie, broderie, etc.… ayant bien entendu un rapport avec le château). Si vous avez une œuvre à proposer, en informer Claude ou Jacques avant l’assemblée générale de façon que nous puissions organiser les enchères. 
  • JOURNÉE DU PATRIMOINE (dimanche 19 septembre)

      L’association participera à la journée du Patrimoine, le dimanche 19 septembre. Comme l’année dernière, nous nous sommes inscrits auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, ce qui veut dire que le château figurera sur le répertoire régional des manifestations, établi par la DRAC.  Le château sera ouvert au public de 11h à 17h, pour les visites, Bernard donnera à 15h une conférence sur le château et son environnement historique dans la chapelle

   N’hésitez pas à signaler cette date à vos amis et connaissances pour qu’ils puissent découvrir le château. Venez vous-même nombreux pour accueillir nos visiteurs.

C -TRAVAUX DE RESTAURATION

Après l’achèvement d’une importante tranche de travaux en 2019, nous avons lancé les études d’avant-projet pour l’aménagement interne de la tour sud et la reconstitution de la porte est.  Ces études sont subventionnées par la DRAC (50%).

projet d’aménagement de la porte est

Retardé par la pandémie qui a imposé à ses collaborateurs de travailler dans des conditions difficiles, l’architecte, Stéphane Thouin, a fini par nous fournir un avant-projet il y a quelques semaines avec différentes variantes pour l’emplacement de l’escalier d’accès. Le dossier a fait l’objet de remarques et de contre-propositions de notre part et, après de nombreuses discussions avec Stéphane Thouin et ses collaborateurs, a fait l’objet d’une nouvelle version qui nous agrée et qui va être envoyée prochainement à la DRAC pour instruction. Il sera alors nécessaire de rencontrer la DRAC pour en discuter en juillet ou en septembre afin de recueillir leur accord et de choisir la variante.

Pour la tour sud, le principe de l’aménagement est de reconstituer les premier et deuxième niveau anciens, à environ 5 m et 9 m au-dessus du sol actuel. Les planchers bétons seraient solidarisés avec les murs permettant ainsi de supprimer les tirants mis en place il y a près de vingt ans. 

projet d’escaliers, porte est et tour sud

Pour l’accès à ‘escalier on peut imaginer deux types de solution ;-un accès partant de l’intérieur de la tour sud-un accès dans la salle centrale jusqu’à une plate-forme intermédiaire donnant accès à la tour sud  L’avantage de cette solution qui reprend l’emplacement d’un escalier d’origine est de dégager le rez de chaussée de la tourAu 2ème niveau un escalier en colimaçon donne accès à une passerelle établie le long du mur est d’où les visiteurs pourront avoir une vue dégagée vers l’est.L’idée serait de traiter en phase 1 la reconstitution de la porte est (environ 100 000 € ) et en phase 2 l’aménagement de la tour sud ( 200 000€ environ)  Ces sommes sont importantes mais il faut rappeler que nous avons réalisé environ 600  000 € de travaux depuis 1999.Nous avons demandé une subvention pour la première tranche de la phase 1 (40 000 €) qui consiste à dégager les fondations de la porte est aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Si elle est accordée, les travaux pourraient être réalisés en 2022. 

D-ADHÉRENTS

Ces derniers mois ont vu la disparition de Raymond Lagardère, de Saint-Symphorien (33), oncle de Guy de Saint-Gor qui, à l’âge de 90 ans, avait fait une intervention remarquée lors d’un déjeuner à Roquefort en 2016. Ancien gemmeur, Raymond Lagardère avait eu des responsabilités syndicales importantes au niveau régional.

En mars dernier nous avons eu la douleur de perdre de façon brutale Guy-Claude de Ger (64). Tout premier adhérent à l’association avec son épouse Geneviève, fidèle entre les fidèles, il avait participé activement à toutes nos manifestations depuis 1992. Il avait fait édifier un caveau au cimetière de Lagardère dans l’axe du château. Il y repose depuis le 19 mars dernier.

Mais nous avons eu le plaisir d’accueillir 5 nouveaux foyers :

-Christophe Fois et sa compagne Sophie Blesson qui viennent de s’installer au hameau de Samaret dans la commune de Lagardère,

-Élisabeth Bourdier, fille de Geneviève Lagardère, et son époux Jean-Jacques, demeurant dans les Landes,

-Grégory Lagardère, fils de Guy-Claude, et son épouse Delphine, habitant la Haute- Garonne, 

-Matthieu Lagardère, petit-fils de Guy-Claude, habitant la Haute-Garonne également.

-Jean-Jacques Demoncy, habitant la Haute-Garonne.

Nous souhaitons à tous le meilleur accueil, en nous félicitant de recevoir des adhérents jeunes, gage de pérennité de nos actions.

E-SITUATION FINANCIÈRE

le château en juin 2021


            En l’absence de travaux cette année, la situation financière a peu évolué ces derniers mois, marquée seulement par le paiement d’acomptes à notre architecte pour les études d’avant-projet. La rentrée des cotisations a pris du retard, ce qui s’explique peut-être par la pandémie. Le trésorier félicite ceux qui ont réglé avec ponctualité leur cotisation, et remercie par avance les retardataires de bien vouloir le faire rapidement, si possible avant le 15 juillet. Ces derniers recevront un rappel particulier.

F-DIVERS

  • Gadgets
les cigognes sur la tour…

            Nous disposons toujours de divers articles commandés ces dernières années, tels que sacs de plage, mugs, gourdes, tapis de souris, stylos écologiques, porte-clés marqués Lagardère, mais aussi de T-shirts à l’effigie du château, de casquettes et de chemises marquées Lagardère. Tous seront disponibles pour la prochaine assemblée générale ainsi que des timbres avec la photo du château. Pensez à vos enfants, petits-enfants, famille et amis. Ils apprécieront certainement un cadeau « Lagardère ».

  • Site Web

Notre site est régulièrement mis à jour par Bernard. Vous êtes invités à le consulter régulièrement (www.associationlagardere.com) et à le faire connaître.

Nous vous souhaitons un bel été.

A bientôt,

  Lagardèrement vôtre

Guy-Claude Lagardère

1940 – 2021

décédé le 12 mars, il a été selon son désir, inhumé à Lagardère, le 19 mars 2021.
Jacques, vice -président a alors pris la parole :

            Notre président Claude, retenu à Paris, s’excuse de ne pouvoir être des nôtres ce soir ; il m’a demandé de dire quelques mots au nom de l’association Lagardère qui a tenu une grande place dans la vie de Guy, sur celui qui fut en fait le premier adhérent de l’association avant même qu’elle ait été officiellement créée.

Guy Lagardère

            En avril 1992, en effet, quand notre fondateur Jean-Jacques, agent municipal à Pau, a l’idée de mobiliser tous les Lagardère de France pour restaurer le château, il cherche naturellement en premier lieu s’il existe d’autres Lagardère dans sa ville et prend contact, sur la recommandation du maire, avec Guy qui gérait une agence de location de voitures.

            Guy et Geneviève sont immédiatement intéressés par le projet de Jean-Jacques et vont à Lagardère visiter le château qu’ils ne connaissent pas. Ils mesurent l’ampleur du chantier, mais sont séduits par l’édifice et par le site et encouragent vivement Jean-Jacques à se lancer dans l’aventure.

            Ils aident Jean-Jacques et Marie-Hélène à donner de la consistance au projet et à créer l’association dont les statuts sont déposés en mai avec le nom d’association La botte de Nevers, nom du célèbre coup d’épée qui avait fait du Bossu un chevalier redoutable.

            Et c’est en juin que Jean-Jacques lancera son fameux appel à tous les Lagardère de France en les mobilisant pour le sauvetage du château. Appel couronné de succès qui débouchera quelques mois plus tard sur la première assemblée générale en août 1993 et la constitution d’un conseil d’administration dont tout naturellement Guy et Geneviève font partie.

            Je ne détaillerai pas toutes les actions et activités auxquelles Guy a contribué pour le compte de l’association mais je dirai simplement qu’elles ont été marquées par un sentiment fort qui ne s’est pas affaibli au long des presque trente années qui ont suivi, je veux parler de la passion manifestée par Guy à l’égard du monument historique si chargé d’histoire mais si fragile.

le château peint par Guy

            Cette passion s’est exprimée par une présence d’une fidélité exceptionnelle aux multiples manifestations organisées chaque année, repas du sud-ouest, rencontre de juin au château, assemblée générale en août, journée du Patrimoine en septembre. Même ces dernières années où la santé de Geneviève ne lui permettait pas de l’emmener avec lui, il tenait à être présent malgré l’inquiétude qu’il ressentait manifestement pour avoir laissé seule sa femme toute une journée.

            Cette passion s’est traduite également par une consommation que je qualifierai de quasi exhaustive de tout objet, toute brochure, tout gadget produit par l’association sur le thème du château. Voici une anecdote à ce sujet ; il avait modérément apprécié la photo du château avec la montgolfière, prise en 2010 à l’occasion de la journée du Patrimoine et que j’avais reprise pour faire imprimer par la Poste un timbre à l’effigie du château. Il la trouvait anachronique et nous avions eu une discussion intéressante sur l’éternel conflit entre vérité historique et qualité esthétique.

            Cette passion s’est traduite enfin par sa décision prise il y a quelques années, en accord avec Geneviève, de choisir pour dernière demeure cette terre de Lagardère au pied du château qu’il aimait tant. Cela nous permettra de venir le saluer lors des prochaines manifestations au château.

            Cela lui permettra surtout de rejoindre son ami fondateur avec lequel il avait partagé les premiers soucis et les premières satisfactions d’une aventure qui est loin d’être terminée et que nous nous engageons à poursuivre obstinément pour être digne des pionniers comme Guy qui l’ont lancée il y a trente ans.

études et travaux en janvier 2021

            L’année 2019 avait vu l’achèvement des travaux de consolidation de la tour sud et nous avons lancé en 2020, après avoir obtenu une subvention de la DRAC, les études correspondant à une nouvelle tranche de travaux.

            Cette tranche comportera la restauration de la porte est ainsi que l’aménagement interne de la tour sud avec reconstitution de 2 niveaux et réalisation d’un escalier desservant ces deux niveaux ainsi qu’une passerelle de visite au niveau supérieur.

Il s’agit de travaux importants d’un coût total supérieur à 300 000 € et il nous faudra sans doute entre 5 et 10 ans pour les mener à bien mais il est bon d’avoir une vue à moyen terme ; ce projet permettra surtout d’obtenir un accord de la DRAC sur ces perspectives.

             Le dossier préparé par notre architecte est très avancé et fait actuellemnt l’objet de mises au point avec le bureau de l’association. Il devrait pouvoir être envoyé à la  DRAC avant fin janvier.

            Sans attendre l’approbation de ce dossier, nous avons adressé à la DRAC une demande de subvention pour une première tranche de travaux portant sur le dégagement de la porte est et des dispositifs de la porte levante, travaux préalable à la reconstitution. Le coût est de 39 000 €, montant que l’association pourrait supporter à court terme sous réserve de l’attribution des subventions habituelles (Etat-DRAC et Conseil régional ).

Nous espérons pouvoir lancer ces travaux avant la fin de la présente année.

Lagardère, acteurs

M. et Mme LAGARDÈRE, Artistes dramatiques

commentaires de quelques critiques dramatiques

En 1822 

« Lagardère, né vers 1780, a commencé à jouer au Théâtre-Français, en 1805 par le rôlr de Xipharès, dans Mithridate de Racine. Xipharès est un des fils du roi du Pont.

le Théâtre-Français (Comédie-Française) au début du XIXéme siècle

Avant d’obtenir son premier ordre de début, il était déjà connu dans la capitale et avait joué sur plusieurs des petits théâtres qui alors se rencontraient à chaque pas dans Paris

Rien n’annonce en lui le héros tragique ; sa stature est au – dessous de la médiocre, et lors de son apparition sur la scène française, on lui avait donné le surnom assez ridicule de Jockey tragique ; puis ensuite de petit Talma, parce qu’on prétendait que son jeu n’était souvent qu’un composé de réminiscences et en particulier du jeu deTalma

Dans ses premiers débuts, Lagardère n’obtint que peu de succès ; quelques-uns mêmes des rôles qu’il joua, lui attirèrent des désagréments qui s’adressaient plus à son physique qu’à son jeu ; car, malgré ses défauts, on ne peut lui refuser de la chaleur et de l’intelligence. Forcé par les années de changer d’emploi, il abandonna les jeunes premiers pour les premiers rôles, et se montra dans Œdipe ( le 9 mai). De nouveaux motifs s’opposèrent & ce qu’il traitât arec la Comédie Française, bien qu’il n’eût pas eu à se plaindre du public ».

la scène de la Comédie Française en 1790

1810-Journal de Lyon

« La reprise de l’Œdipe de Voltaire avait attiré la foule au Grand-Théâtre dimanche dernier. Lagardère remplissait le rôle d’Œdipe, dans lequel Talma est si profondément tragique ;
Il faut rendre justice à Lagardère, il s’est surpassé dans cette représentation 
Lagardère a joué Cinna de Corneille, le surlendemain, et malgré quelques inégalités qui s’excusent aisément dans un rôle regardé à juste titre comme l’un des plus redoutables de l’emploi, il s’en est acquitté fort honorablement pour lui, et aux applaudissements fréquents du public. »

1824-Théâtre Français

« ..Mme Lagardère, est une fleur éclose à l’air libre, parée des couleurs et de la fraicheur du matin. Je ne crois pas avoir vu jamais des yeux plus noirs et plus beau ; des dents plus blanches et plus belles ; un corsage de jeune princesse plus fait pour donner de l’amour aux princes et aux rois. Ses traits sont plus français que grecs, mais on nous en montre tous les jours qui ne sont ni grecs ni français ; la beauté, de quelque part qu’elle nous arrive a droit à nos hommages ; je dirais jusqu’à notre reconnaissance….
Il est impossible de ne pas conserver, d’une figure comme celle de Mme Lagardère, des souvenirs doux et durables. »

1825-Théâtre des arts

M. et Mme Lagardère, premiers rôles tragiques, dans  Adélaïde Du Guesclin. (Drame historique de Voltaire)

« …Lagardère, sans être grand, n’est point d’une petite taille.. Mme Lagardère, dont la physionomie est fort agréable… »

1827-L’Aristarque des spectacles, (Bruxelles)

Au Grand-Théâtre, Pierre de Portugal, de Lucien Arnault, avec M. et Mme Lagardère

« Nous devons regretter que M. et Mme Lagardère, peu encouragés par le directeur, n’aient pas prolongé leur séjour dans notre ville…Le théâtre de Bruxelles devrait accueillir avec bienveillance les artistes étrangers. »

Qu’est devenu ensuite ce couple d’acteurs ? D’où venait-il ?
Tout renseignement supplémentaire à ce sujet serait le bienvenu.

Jean-Luc Lagardère

Jean-Luc Lagardère, de son vrai nom Jean Lucien Lagardère, né le 10 février 1928 à Aubiet dans le Gers et mort le 14 mars 2003 à Paris, 15ème, est un chef d’entreprise industriel et patron de presse français

Son fils unique, Arnaud Lagardère, a pris sa succession à la tête du groupe qu’il dirigeait.

Débuts 

Jean-Luc Lagardère part à Paris à l’âge de douze ans pour suivre son père, fonctionnaire, nommé à la direction financière de l’Onera. Il intègre Supélec (école supérieure d’électricité) le 8 novembre 1949 et en ressort diplômé en 1951. Il commence sa carrière au début de 1952 chez Dassault-Aviation, responsable d’un département d’électronique.

Matra

En 1962, c’est en accord avec l’actionnaire principal Sylvain Floirat (qui l’intronisera aussi à Europe 1) que Marcel Chassagny confie les rênes de Matra à Jean-Luc Lagardère le 2 janvier 1963. Matra est à l’époque une société électronique modeste. Elle travaille principalement dans les domaines militaire et spatial depuis 1961.

succès de Matra en 1972

Avec lui la société se diversifie dans de nouveaux domaines : les automatismes, les télécommunications, l’informatique, la recherche offshore, les transports urbains et surtout l’automobile.

En 1977, il devient PDG de Matra. De nombreux succès assurent la croissance des filiales majeures, Matra Défense, Matra Espace, Matra Communication, Matra Électronique, Matra Sport et Matra Transport.

Après l’arrivée de la gauche au pouvoir, la société Matra sera nationalisée à 51 % en septembre 1981, Jean-Luc Lagardère en restera le PDG, au terme de négociations habiles. Avec l’arrivée de Jacques Chirac à Matignon en mars 1986 se dessine sa privatisation. Le krach de Wall Street du 19 octobre 1987 a lieu trois jours après le lancement de l’opération initiale de privatisation et il oblige le gouvernement à la suspendre. Le 27 janvier 1988, l’offre publique de vente sera terminée à un prix bas.

En 1992, lors de la vente des Mirages de Taïwan par un groupement réunissant Thomson-CSF, Snecma, Dassault Aviation et Matra, ce dernier réussit lors des négociations à tripler sa part dans le contrat, au détriment de ses partenaires.

En 1996, le gouvernement français souhaite privatiser Thomson dans une « logique européenne ». Candidat, Matra va alors nouer des annonces avec le britannique General Electric Company et l’allemand DASA. Auparavant, Matra et British Aerospace avaient mis en commun leur activité missile tactique avec la création de Matra BAe Dynamics (qui est à l’origine de MBDA.  Bien que Thomson soit repris par Alcatel, c’est Jean-Luc Lagardère qui sera à l’origine de la consolidation des industries de la Défense. En effet, en 1999 Matra fusionne avec l’Aérospatiale lors de sa privatisation, avec Jean-Luc Lagardère à sa tête. Un an plus tard, Aerospatiale Matra formera avec l’allemand DASA et l’espagnol CASA le groupe EADS5.

Hachette

Jean-Luc Lagardère ne parvient pas à prendre le contrôle de TF1 lors de sa privatisation en avril 1987, l’offre du concurrent, le groupe Bouygues, ayant été choisie. Pour prendre place dans le monde de la télévision, via Hachette qu’il contrôle, il entre en mars 1990 au capital de La Cinq initialement détenue par Robert HersantSilvio Berlusconi etJérome Seydoux. Il en prendra le contrôle total et l’opération se terminera par la liquidation de la chaîne, qui engloutit tous les fonds propres du groupe.

Jean-Luc Lagardère y voit son « plus grave échec ». La facture totale pour Hachette approche les 6 à 7 milliards. Il est convaincu que la bonne solution pour éviter la faillite et le dépeçage de Hachette passe par la fusion de Matra et de Hachette. Il parviendra à ses fins, Matra-Hachette qui deviendra plus tard Lagardère SCA est créé. Pour bénéficier d’une réduction d’impôt considérable sur ses bénéfices futurs, c’est Hachette qui absorbe juridiquement Matra. Grâce au statut de  société en commandite par actions, Jean-Luc Lagardère conserve le contrôle de la gestion avec quelque 10 à 13 % des actions. Mais, comme associé gérant à titre personnel, il est responsable du passif sur ses biens propres. Son fils unique Arnaud   est désigné comme son successeur.

Sport 

Jean-Luc Lagardère est passionné par le sport et par la compétition. Il sponsorise l’équipe de football du Racing Club de Paris. Il fera de Matra un constructeur automobile intervenant dans les voitures de sport (Djet, Aerodjet), en partenariat avec (530, Bagheera, Murena, etc.) Simca et la compétition automobile au plus haut niveau de 1965 à 1974 (champion du monde de F1 en 1969 et trois fois victorieux des 24 Heures du Mans).

Passionné aussi par les courses hippiques, il avait repris un haras à Pont-d’Ouilly et une écurie de courses célèbre avec près de 220 chevaux et juments de course, celle des Dupré (casaque grise, toque rose). Depuis 2003, le prix Jean-Luc Lagardère lui rend hommage. Ses effectifs ont depuis été acquis par Karim Aga Khan IV.

12 Août 2020;Enghien Soisy;PRIX JEAN-LUC LAGARDERE –

Vie privée

Jean-Luc Lagardère épouse Corinne Levasseur en 1958. Ensemble ils auront un fils, Arnaud, né en mars 1961. C’est elle qui l’initie et l’incite à entrer dans le milieu des courses et de l’élevage des purs-sangs. Le couple divorce en 1975.

En 1978, il fait la connaissance de Elisabeth Pimenta Lucas, mannequin chez Ungaro, surnommée Bethy. Elle est issue d’une famille de propriétaires terriens de l’Etat de Minas Gerais au Brésil. Ils se marient le 30 août 1993 après quinze ans de vie commune.

Disparition

Le 27 février 2003, il est opéré de la hanche à la clinique du Sport à Paris. Huit jours après, il dîne avec sa femme Bethy et des amis, le couturier Emanuel Ungaro et Marie-Laure de Villepin, l’épouse de Dominique de Villepin, alors ministre des Affaires étrangères. Le lendemain, il est retrouvé dans le coma par sa femme, sur le sol de sa chambre à coucher. Après quelques jours en réanimation, il meurt à l’hôpital Lariboisière à Paris. Le diagnostic annoncé par le chef de service, le Pr Didier Payen, est une encéphalomyélite aiguë auto-immune, un cas rarissime.

Pour Jean-Louis Gergorin, la mafia a assassiné le patron de Matra en empoisonnant son sang, une technique souvent utilisée, selon lui, par les services secrets russes, qui ont coutume d’introduire un staphylocoque dans le sang. Jean-Louis Gergorin va alors écrire des lettres anonymes mettant en cause les anciens dirigeants de Thomson.

Jean-Luc Lagardère est inhumé au cimetière d’Ouilly-le-Basset  près de son haras.

« Une pirouette du destin vint précipiter soudainement le passage de témoin. Une sortie de scène bien dans la manière du plus impétueux et du plus inattendu des bâtisseurs d’empire que la France ait connus depuis un demi-siècle. »
(Escande et Poussièlgue)

l’association Lagardère n’a aucun lien ni administratif ni financier avec le « groupe Lagardère » fondé par Jean-Luc Lagardère.

Bulletin de janvier 2021

Chers cousins, chères cousines

            Nous sommes encore en début d’année, et il n’est pas trop tard pour adresser à chacun d’entre vous nos vœux les plus chaleureux, en les souhaitant efficaces … Que 2021 vous garde en bonne santé, qu’elle nous permette de nous retrouver physiquement, et vous apporte de grandes satisfactions personnelles, familiales et professionnelles.

Que notre château, naturellement vacciné contre le virus, et qui en a vu d’autres, poursuive so réveil, et reste pour nous un centre de rencontres et d’amitiés.

Le président a adressé ses vœux aux personnalités qui accompagnent notre projet et lui permettent d’avancer (préfet, parlementaires, élus, DRAC, etc…) marquant ainsi notre foi en l’avenir et notre détermination.

  2020 a été une année dure pour tous et l’association a été profondément marquée par ce virus diabolique qui a touché directement ou indirectement plusieurs adhérents, y compris notre président et sa famille, qui a interdit certains rassemblements et a limité la fréquentation des autres.

 Nous avons néanmoins pu nous rencontrer à trois reprises pour le repas des parisiens, la rencontre de juin au château et l’assemblée générale, couplée avec la journée du patrimoine le 2 septembre à Lagardère. De plus nous avons pu tenir un conseil d’administration le 8 août à Pléhaut.

A- Les études et travaux.

            L’année 2019 avait vu l’achèvement des travaux de consolidation de la tour sud et nous avons lancé en 2020, après avoir obtenu une subvention de la DRAC, les études correspondant à une nouvelle tranche de travaux.

 Cette tranche comportera la restauration de la porte est ainsi que l’aménagement interne de la tour sud avec reconstitution de 2 niveaux et réalisation d’un escalier desservant ces deux niveaux ainsi qu’une passerelle de visite au niveau supérieur. Il s’agit de travaux importants d’un côut total supérieur à 300 000 € et il nous faudra sans doute entre 5 et 10 ans pour les mener à bien mais il est bon d’avoir une vue à moyen terme ; ce projet permettra surtout d’obtenir un accord de la DRAC sur ces perspectives.

 Le dossier préparé par notre architecte est très avancé et fait actuellement l’objet de mises au point avec le bureau de l’association. Il devrait pouvoir être envoyé à la  DRAC avant fin janvier.           

 Sans attendre l’approbation de ce dossier, nous avons adressé à la DRAC une demande de subvention pour une première tranche de travaux portant sur le dégagement de la porte est et des dispositifs de la porte levante, travaux préalable à la reconstitution. Le côut est de 39 000 €, montant que l’association pourrait supporter à court terme sous réserve de l’attibution des subventions habituelles (Etat-DRAC et Conseil régional ). Nous espérons pouvoir lancer ces travaux avant la fin de la présente année.

coupe nord-sud du château aménagé, vue de l’ouest

coupe est-ouest de la tour sud, vue du nord

       B-LES MANIFESTATIONS FUTURES

            Dans l’état actuel des prévisions sur l’évolution de la pandémie, il n’est pas possible d’établir un programme fiable pour nos diverses manifestations. 

Nous ne pourrons évidemment pas prévoir un repas pour les parisiens fin janvier comme les année précedentes. Peut-être en mars si la situation s’améliore.

Nous espérons pouvoir organiser début avril le repas de s adhérents du Sud-ouest à Roquefort mais il serait prématuré de fixer une date. De même pour la rencontre traditionnelle en juin au château.

L’assemblée générale (2ème dimanche d’août ) se tiendra le 8 août à Lagardère avec un consei d’administration la veille à Pléhaut. 

Enfin la journée du Patrimoine est fixée au 19 septembre.

C-LE MOT DU TRÉSORIER

            L’année 2020 a éte une année sans travaux et les dépenses se sont limitées aux frais généraux traditionnels et à l’achat de quelques gadgets (gourdes, timbres), sans frais de repas. En matière de recettes, nous avons craint un moment que l’annulation de certaines rencontres ou la participation réduite à d’autres n’entrainent une réduction des cotisations et participations aux travaux. Il n’en a rien été : même si le nombre de cotisants a un peu diminué, le montant des cotisations et participations aux travaux est identique à l’année précedente et le montant des dons, supérieur. 

       Avec le 1er trimestre vient le moment de verser les cotisations et appels de fonds pour travaux 2021.

Les montants fixés lors de l’assemblée générale du 14 août 2011, et donc inchangés depuis 8 ans, sont les suivants :

            Cotisations : 25 € pour les foyers d’un seul membre, 35 € pour les foyers de 2 membres et plus.

            Pour la contribution aux travaux, elle est libre donc sans limite supérieure. Le montant recommandé est de 45 € avec un minimum de 30 €.

Nous insistons sur la nécessité d’effectuer vos versements au cours du premier trimestre et directement au trésorier (Jacques Lagardère 15 Bd du Président Wilson 33200 Bordeaux).

Ceux qui seraient gênés de faire un versement important en début d’année, ont la possibilité d’établir un chèque pour la cotisation, et un chèque différent pour la contribution aux travaux. Le trésorier n’encaissera le 2ème chèque que deux mois après la date d’émission, et même plus tard, sur indication particulière du signataire. Il est également possible d’effectuer un réglement par virement sur le compte de l’association à l’agence de Valence du Crédit Agricole :

Nous rappelons enfin que ceux qui paient l’impôt sur le revenu, pourront déduire du montant de leur impôt les 2/3 des sommes versées à l’association (cotisation et participation aux travaux). Un reçu fiscal leur sera transmis par courrier électronique ou avec l’envoi postal du prochain bulletin. Ces dispositions ne sont pas affectées par le prélèvement à la source.

D-LES ADHÉRENTS

            Malgré le vieillissement des « pionniers », le nombre d’adhérents évolue peu, les disparitions étant en partie compensées par de nouvelles adhésions.

 Nous avons eu le regret d’apprendre la disparition d’une adhérente du Lot et Garonne et  d’une adhérente de Seine et Marne, fille d’un adhérent des Landes.

 Nous avons recruté quatre adhérents, un dans la région bordelaise, un habitant de Lagardère, la petite fille d’un adhérent de Lot et Garonne et un habitant des Pyrénées Atlantiques

 Nous sommes toujours près de 170 adhérents, correspondant environ à 115 foyers. Ce dernier chiffre ne se traduit en fait que par moins d’une centaine de cotisations réglées, la différence venant de plusieurs sources : membres d’honneur ou bienfaiteurs dispensés de cotisation, membres ayant demandé pour insuffisance de ressources à être dispensés de cotisation momentanément ou définitivement, membres “oubliant” de régler leur cotisation une année mais rejoignant l’association l’année suivante.

   Notre souci de recrutement doit être permanent pour assurer le renouvellement de ceux qui disparaissent ou s’éloignent, atteints par les handicaps de l’âge ; n’hésitez pas à solliciter vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces, de façon que les jeunes générations prennent progressivement le relais de celles qui ont assurées le démarrage de l’association.    Nous rappelons que l’association est ouverte, non seulement aux Lagardère, mais à leurs parents, à leurs amis, aux amis du château et à ceux du village. Le bureau propose comme objectif que chaque foyer actuel assure le recrutement d’un membre nouveau cette année.    Des bulletins d’adhésion vous seront adressés automatiquement pour ceux qui disposent d’une adresse électronique, sur demande téléphonique pour les autres.
 

E-LA COMMUNICATION

             Le site Web de l’association (www.associationlagardere.com), créé il y a une dizaine d’années, est aujourd’hui mis à jour régulièrement par Bernard et Claire. J’invite tous les adhérents qui ne l’auraient pas encore fait, à le visiter et à faire part à Bernard (bernard.lagardere@club-internet.fr) ou à Jacques (jacques.lagardere@numericable.fr) de vos remarques et suggestions. Pensez à donner l’adresse du site à vos amis et connaissances quand vous leur parlez de l’association. Ils trouveront de quoi satisfaire leur curiosité. Le site est riche d’informations, non seulement sur le château et notre association, mais également sur le village de Lagardère, spécialement l’église, sur l’histoire de la région et sur la vie de ceux ou celles qui l’ont illustrée comme les comtes d’Armagnac, les rois d’Angleterre, ducs d’Aquitaine, et bien sûr les rois de France dont plusieurs se sont entourés de remarquables gascons.

En matière de gadgets, le trésorier a renouvelé certains produits traditionnels et vous pouvez toujours commander des gourdes, des mugs, des porte-clefs, des timbres et des carnets. 

Rappelons enfin que l’association a édité une dizaine de brochures que les adhérents (et les autres) peuvent acheter lors des différentes rencontres ou commander au prix de 2 ou 3 € auprès du trésorier.

 Après plus de vingt ans de recherches approfondies, Bernard a publié un livre de 150 pages sur le village de Lagardère que l’association peut fournir au prix de 20 €. De nombreux habitants du village l’on acquis et apprécié.

F.CALENDRIER

       Rappel des dates importantes de notre calendrier :

  • Repas des Lagardère parisien :                  reporté
  • Repas des Lagardère du Sud Ouest :         à fixer dès que possible  (Roquefort des Landes)            
  • Travaux d’entretien au château :              un samedi de juin à fixer
  • Conseil d’administration à Pléhaut :           samedi 7 août à Pléhaut
  • Assemblée générale de l’association :       dimanche  8 août à Lagardère
  • Journée du Patrimoine :                              dimanche 19 septembre à Lagardère.

Merci à tous pour votre confiance et votre soutien.

Lagardèrement vôtre,

Le bureau

Assemblée Générale 2020

         Elle s’est donc tenue le 20 septembre au pied du château et a rassemblé 17 personnes, ce qui  a permis d’atteindre le quorum compte tenu des 18 pouvoirs reçus.

 Rapport moral.

         Le président a constaté que si la pandémie avait conduit à la suppression de certaines manifestations, elle n’avait pas altéré le dynamisme de l’association qui a reçu de nouvelles adhésions et a poursuivi activement les études nécessaires au lancement de nouveaux travaux. A ce sujet, il a renouvelé son souhait de voir un jour la tour sud retrouver sa toiture initiale malgré les réserves de la DRAC sur ce sujet.

         En matière de travaux, Jacques se félicite que nous ayons pu, grâce à la souscription Ulule, aux subventions de l’État et de la région Occitanie complétées par un emprunt auprès du crédit agricole comme relais de trésorerie, réaliser dans d’excellentes conditions financières la plus importante tranche de travaux depuis la création de l’association  (90 000€) . L’attribution, après une très longue procédure, de fonds européens a permis d’atteindre le taux maximum de 80 % de subvention  pour l’opération.

L’assemblée Générale

         Pour les travaux futurs, une réunion en octobre 2019 avec l’architecte, Stéphane Thouin, avait permis de définir un programme de travaux portant sur l’aménagement interne de la tour sud et le rétablissement de la porte est. Nous avons pu obtenir de la DRAC une subvention de 50% sur les études  d’avant projet et un marché de maîtrise d’œuvre  a été signé avec l’architecte en mai dernier. Claude et Jacques doivent rencontrer l’architecte en septembre pour faire le point sur l’avancement de ces études.

            Malgré l’effritement de la cohorte des pionniers, le nombre d’adhérents a pu se maintenir grâce au recrutement de trois nouveaux cette année, un généreux habitant du village, un bordelais dont le père avait appartenu à l’association il y a quelques années ainsi que la petite fille d’un adhérent de Casteljaloux.

         En matière de communication, l’association est toujours active avec la mise à jour régulière du site Web, réalisée par Bernard et Claire et grâce à la diversité des brochures qu’elle diffuse. Bernard, qui en est le principal rédacteur, vient de publier un véritable livre (150 pages) sur l’histoire du village de Lagardère, qui a suscité un grand intérêt de la part de plusieurs habitants. Il est en vente au prix de 10 € plus les frais d’envoi (s’adresser à Jacques).

         La liste des gadgets s’est enrichie de « mugs » marqués de l’écusson Lagardère vendus au prix de 7 € ; le stock de gourdes a été renouvelé. Grand succès des timbres à l’effigie du château (15 € le carnet de 10) consacré par une commande de la mairie de Lagardère pour la correspondance de la commune.

Rapport financier

Le trésorier, Jacques, présente les résultats financiers de l’exercice 2019.            

         En 2019 nous avons enregistré les mouvements suivants (en euros) :

Dépenses

Frais générauxAchat de gadgets et vinRepas AG et diversTravaux
entretien
Travaux grosses réparationsdiversTotal
744,311623,021 329,074 629, 53078515,86

Recettes

Cotisa-
tions
Appel de fonds tavauxVente de gadgets et vinsRepas Subventions Donset produits financiersTotal
2 1903 9172 611138741 052, 511 105, 0051762,5

(ces chiffres ne tiennent pas compte de l’emprunt de 30 000 € contracté en avril 2019 pour assurer la trésorerie des travaux et remboursé en avril 2020)

Solde négatif : – 27 358, 35 €

            L’exercice 2019 correspond à une année exceptionnelle puisqu’il a vu l’incidence, entre  octobre 2018 et mai 2019 de la réalisation de la plus importante tranche de travaux jamais réalisée (environ 90 000 €). Les paiement ont été effectués entre décembre 2018 et juin 2019. Les subventions de l’État et de la Région ont été reçues entre octobre 2018 (avance) et août 2019, celle des fonds européens seulement en juin 2020.

            Sur le plan des dépenses et des recettes ordinaires, l’exercice 2019  reste dans la moyenne : les frais généraux, limités au strict minimum, (achat de fournitures de bureau et frais de timbre) sont au plus bas. Les recettes (cotisations, appels de fonds pour les travaux, dons) ont été inférieures à celles de l’année 2018, année de la souscription Ulule, mais du même ordre que les années précédentes.     

         Sachant que la situation de l’association au 01/01/2019 était positive au niveau de 26 893 €, le solde débiteur  au 31/12/2019 s’élève à 465 €.  Il est reporté au 01/01/2020.

         Nous proposons de reconduire pour 2021 les montants de cotisations en vigueur soit 25 € pour une personne seule et 35 € pour un couple ou une famille.

         Il est rappelé aux nombreux retardataires que l’association a besoin de  la cotisation de chacun, ne serait-ce que comme témoignage de solidarité et d’attachement au château.

         Le versement (cotisation + participation aux travaux ) peut être effectué par chèque adressé au trésorier  mais aussi par virement sur le compte de l’association :

         FR76  1690 6003 1041 0023 0414 407

         Le rapport moral ainsi que le rapport financier sont approuvés à l’unanimité.

         Renouvellement des administrateurs

         Les mandats d’Isabelle, Hélène, Guy et Jacky viennent à expiration. Les intéressés souhaitent poursuivre leur activité au sein du conseil qui n’a reçu aucune autre candidature.

 L’assemblée générale approuve le renouvellement de leur mandat.     

         Questions diverses. 

 a) Enchères .

Des tableaux réalisés par Joëlle Hurstel auraient dus être mis aux enchères mais le temps limité et le petit nombre de présents ont conduit à différer l’opération et à lancer une procédure par internet en profitant de la diffusion du présent bulletin.

b) Rencontre avec  l’architecte

         Claude et Jacques ont rencontré le 29 septembre en son agence d’Agen notre architecte Stéphane Thouin chargé de l’avant projet des futurs travaux prévus, soit l’aménagement intérieur de la tour sud ainsi que la restauration de la porte est.          

L’association ayant émis des doutes lors d’échanges précédents sur l’opportunité d’un escalier métallique en colimaçon pour desservir les niveaux créés dans la tour sud, l’architecte a présenté diverses variantes avec un escalier en bois, ou avec une structure métallique et platelage bois, qui pourrait être situé soit dans l’angle nord est de la tour sud, soit dans l’angle sud est de la salle centrale. De nombreuses questions ont été évoquées portant sur la nature des planchers (bac acier ?),  l’évacuation des eaux pluviales, l’éclairage.

Quant à la restauration de la porte est, S. Thouin craint que le dégagement des structures de la porte tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du château, ne nécessite des études archéologiques coûteuses. En conclusion, l’architecte est invité à poursuivre ses études sur les bases proposées et les participants décident de se retrouver pour faire le point à Lagardère le 3 novembre avant de solliciter un rendez-vous avec la DRAC pour lui soumettre  le résultat des études.


 
Façade ouestFaçade est
Le château en septembre 2020